Médiation pénale : Mame Adama Gueye renvoie le président Sall à la loi 99-88 du 3 septembre 1999




Mame Adama Gueye contre la dernière sortie du président Sall concernant la médiation pénale. Pour le malheureux candidat de la présidentielle de 2007, « dans cette affaire, il ne s’agit pas de recouvrer des fonds. Il y a deux (2) aspects : La question de l’exemplarité qui est très importante, les mesures de privation de liberté qui existent actuellement doivent être appliquées autant que le fait de récupérer l’argent parce qu’il y a la vertu de l’exemple en matière de politique pénale », dit l’avocat qui ne manque pas de renvoyer Macky Sall à la loi.


« Sur la médiation pénale, il faut recadrer les choses. Il fait savoir de quoi on parle. Ici, on parle de la loi 99-88 du 3 septembre 1999 qui a institué en médiation pénale à la traque des biens dits mal acquis. Dans l’exposé des motifs, la médiation pénale constitue une réponse appropriée à la demande de la victime de même pour permettre tout en répondant à la nécessaire répression des fautes commises d’apporter une réponse adaptée à des faits de petites et moyennes délinquances se rapportant à la vie quotidienne. Ces faits qui constituent un grand nombre d’affaires traitées par les juridictions entraînent souvent la surpopulation des centres de détention avec des conséquences néfastes sur la société essentiellement la jeunesse. La médiation pénale permet ainsi de ne pas laisser sans réponses des actes de délinquance de moindre importance » plaide Mame Adama Gueye qui se veut formel.


« C’est très claire, la médiation pénale ne peut pas s’appliquer en matière de loi d’enrichissement illicite », sur les ondes de la Rfm. 


Jeudi 16 Janvier 2014 - 14:28




1.Posté par DIIAMBANG le 21/01/2014 14:27
cher Me votre raisonnement est juste et convainquant. je partage le même avis que vous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter