Meeting-Wade sur la traque des biens dits mal acquis : «Je l’avais dit à Macky… »



« Macky Sall a déclenché en suivant certains de ses conseillers la traque des biens dits mal acquis. On lui a dit vous savez les gens de Wade, ils ont des milliards en France, aux Etats-Unis, dans les Iles Vierges, il suffit de le demander, ces pays vont vous aider et avec ces milliards, vous allez respecter les promesses que vous avez faites aux Sénégalais. A l’époque, je lui ai répondu parce qu’il m’avait écrit pour lui dire Macky, il n’y a pas de milliards. Ces gens qui t’ont dit ça, ils t’ont trompé. S’il y avait des milliards, je serai allé les chercher avant toi. Les gens te trompent. Je lui ai dit ça dans une lettre. Ils te font croire des choses qui n’existent pas.


Cherchez, vous ne trouverez rien. Parce qu’il a cherché. Il y a rien. Je parle des ministres et des agents de l’Etat. Quand tu n’as pas de milliards entre les mains. Où est-ce que tu veux les prendre ? », lancera Wade sur la traque des biens dits mal acquis. Avant de marteler que « Macky ne m’a pas écouté. Il a envoyé une trentaine de commissions rogatoires à travers le monde, des missions de policiers, employé des étrangers, ils ont cherché partout, zéro, nada ». Pis, «au dernier moment, ils ont inventé une histoire  à propos de  Singapour  en disant qu’il y a 47 milliards. Ils ne l’ont même pas notifié à Karim, ils ont commencé directement devant le Tribunal…


C’est parce qu’ils sont désespérés », attaque le président sortant qui est loin d’en avoir fini. «J’ai dit ces jours-ci que Macky a dit à des gens en France et ici, qu’il a cherché partout et qu’il n’a rien trouvé contre Karim, pourquoi, il n’a rien trouvé. Ils ont cherché mes comptes à savoir si j’avais des immeubles ou Karim avait des immeubles, la police française s’est lancée là-dedans, les Américains aussi, ils n’ont rien trouvé. Pourquoi parce que avant d’être président, je savais que le jour où je ne le serai plus, ils seront sur mes traces pour savoir ce que j’ai et ce que je n’ai pas, je le savais douze (12) ans à l’avance ».
 

« Senghor disait un homme prévenu en vaut deux. C’est pourquoi même les fonds politiques sont votés par l’Assemblée nationale, que personne n’a le droit de contrôler, qui sont ma propriété personnelle, même ça, je les ai donné aux Sénégalais. C’est vrai ou ce n’est pas vrai », décline Wade devant des libéraux en liesse. Martelant qu’il est « sorti du Palais avec 700.000 F CFA ».


Car dit-il, « je suis quand même fondamentalement Sénégalais, je connais des gens mauvais qui de toute façon vont regarder partout pour trouver quelque chose contre moi. Je me suis dit, je ne vais pas leur donner l’occasion, ils sont partis en France. Ils ont porté plainte contre moi, contre Karim, le Procureur général de Paris a lancé toute sa police, ses agents…Sur le rapport qu’ils ont donné, on a rien trouvé, aucun immeuble, aucun compte en banque,… ». 

La Rédaction

Vendredi 21 Novembre 2014 - 21:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter