Membre non permanent de l’ONU: le Sénégal premier avec 187 votes sur 191, la réaction du président Sall



Le Sénégal est élu pour la troisième fois au poste de membre non permanent du Conseil de Sécurité à l’issue du vote organisé par l’Assemblée générale des Nations Unies, à New York. Le Sénégal est premier avec un score éloquent de 187 sur 191 votes. Soutenu par l’Union africaine, la CEDEAO, le Sénégal a été choisi parmi des pays comme le Japon, l’Ukraine, l’Uruguay…La réaction du Chef de l’Etat, Macky Sall n’a pas tardé. Le président Sall se réjouit de cette élection. «C’est une grande marque de confiance que la communauté internationale vient ainsi de manifester à notre pays et à sa diplomatie. Je dois dire que notre candidature avait déjà été portée par l’Union Africaine. Et nous avions de bonnes indications du large soutien international dont elle bénéficiait avant même le vote d’aujourd’hui », marque le président de la République.

 
Et de poursuivre : « Je remercie tous les pays amis qui ont voté en faveur de (notre) candidature. Je félicite en même temps le Ministre des Affaires étrangères et ses collaborateurs pour les efforts consacrés depuis plusieurs mois au succès de ce dossier. J’avais moi-même envisagé l’élection de notre pays au Conseil de Sécurité dans mon discours sur la politique étrangère du Sénégal à l’occasion d’une Conférence organisée en novembre 2011 à Paris par l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI). Cette élection est conforme aux engagements internationaux du Sénégal en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique et dans le monde. Nous sommes le 7e sur les 128 pays contributeurs de troupes pour le maintien de la paix. Au total, 3646 éléments de nos Forces de défense et de sécurité sont actuellement déployés dans huit missions de paix ».

 
Conformément aux usages, le Sénégal occupera son siège à partir de janvier prochain, pour un mandat de deux ans, 2016 et 2017. «Avec la Présidence en exercice de la CEDEAO, du NEPAD et de la Francophonie, le siège au Conseil de Sécurité donne l’occasion historique à notre pays et notre diplomatie de poursuivre à l’échelle internationale la promotion des idéaux auxquels nous croyons : la paix, la sécurité, la liberté, la démocratie, la protection des droits de l’homme et le dialogue des cultures et des civilisations, dans le respect de leurs diversités. L’occasion est historique parce que depuis l’indépendance, notre pays a siégé deux fois au Conseil de Sécurité, en 1968-1969 et en 1988-1989. Suivant la pratique, après ce troisième mandat qui nous a été confié aujourd’hui, une autre opportunité ne se présentera à nous que dans 25 ou 30 ans.


L’occasion est également historique parce que nous vivons dans un contexte où les questions africaines occupent 70% de l’ordre du jour du Conseil de Sécurité, avec les situations conflictuelles sur le continent, les problèmes sécuritaires dans le sahel, le drame de l’émigration, la criminalité transfrontalière et les nouveaux défis liés à des crises sanitaires comme la récente épidémie d’Ebola dans certains pays d’Afrique de l’ouest », formule Macky Sall. 


Jeudi 15 Octobre 2015 - 20:29




1.Posté par moussa le 16/10/2015 12:19 (depuis mobile)
c avec une grande satisfaction kon r
recoive cette nouvelle. Nos
diplomates ont montre une de plus leur ingeniosite. le senegal est un grande nation il a longtemps contribue dans les missions en faveur de la paix et de la democratie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter