Mémoires de Diouf : Moustapha Niasse opte pour la hauteur



Après Djibo KA, place à Moustapha Niasse qui réagit sur les mémoires de Diouf. Le président de l’Assemblée nationale préfère ne pas entrer dans les détails. Car dit l’ancien responsable du Parti Socialiste (PS) :«La vrai intelligence, c’est de rester sur les hauteurs ». Mieux, martèle-t-il : «Les oiseaux qui volent le mieux, sont ceux ce qui montent le plus en altitude ».

 
Cité dans les mémoires de Diouf, le successeur de Senghor et prédécesseur de Wade est revenu sur le clash Moustapha Niasse-Djibo Leïty KA. Sur ce point publie Diouf : « n'ai eu la version de Niasse sur cet incident qu'à la mort de Jean Collin. Je devais aller à la levée du corps et Niasse, alors revenu dans le gouvernement en qualité de ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, était dans mon bureau. Je lui ai dit: Moustapha, ça tombe bien, comme tu es là, je te prends dans ma voiture pour aller à la levée du corps de notre ami Jean Collin.
 
 
Monsieur le Président, je ne peux pas aller à la levée du corps de Jean Collin, me répondit-il. -Comment ça, tu plaisantes ? Non, non, je ne peux pas. Jean Collin m'a fait trop de mal. Est-ce que vous savez, Monsieur le Président, que ce que j'ai fait à Djibo Kâ au Bureau politique en 1984 est le résultat d'un complot entre Jean Collin et Djibo KA. Jean Collin est mort, dis-je. Qu'est-ce que tu me chantes sur lui ? Je vous l'affirme, répondit-il. Collin a dit à Djibo :


"Il faut amener le Président à chasser Niasse du gouvernement. Il faut le couper du Président et la seule façon de le faire, c'est de le provoquer ». La réaction du leader de l’Union pour le Renouveau Démocratique (URD) n’avait pas tardé. Djibo Leïty KA parlait de « contre-vérités ». 


Lundi 24 Novembre 2014 - 17:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter