Menace de mort contre Abdoulaye Daouda Diallo : Johny BA en garde-à-vue depuis trois jours, le PDS menace



Responsable du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Johny BA est entre les mains des policiers depuis mercredi dernier. Et ce n’est pas pour plaire à Me El Hadji Amadou Sall du comité directeur du même parti qui ne manque pas de défendre son camarade. « Il semble qu’il y aurait un sms (message)  de menaces qui aurait été envoyé au ministre de l’intérieur », entame l’ancien ministre de la Justice sous Wade qui rage : « On a pu faire des élucubrations pour dire que c’est un portable qui aurait été offert par Johny BA à quelqu’un ». Mais selon la robe noire, «le plus important, c’est que depuis mercredi à 17 heures, il est entre les mains de la police. Cela fait (72 heures) qu’il est en otage entre les mains de la police d’Abdoulaye Daouda Diallo qui agit personnellement ».
 

El Hadji Amadou Sall qui dénonce « un rapt », d’indiquer : «Cc’est absolument inacceptable dans une République. Et au-delà de 48 heures, la police est obligée de laisser Johny BA, bénéficier de ses droits. Et parmi ces droits, celui d’être assisté par un avocat, la loi est formelle ».  Avant de préciser : «A la première heure de l’interpellation, toute personne a le droit d’être assisté par un avocat » ; Mais, plaide-t-il : «Voilà maintenant trois (3) jours, il est à la police…On le balade de police en police, il passe la nuit à Bel air, au port…Parce que le ministre Abdoulaye Daouda Diallo a reçu un sms de menace ». Le responsable libéral soupçonne « les services de police de manœuvrer pour le garder en prison ». Ce qui « est inacceptable dans une République », scande-t-il. 


Samedi 14 Février 2015 - 11:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter