Menacé de plainte, Cheikh Yérim Seck précise et charrie Nafi Ngom Keita



Menacé de plainte, Cheikh Yérim Seck précise et charrie Nafi Ngom Keita
La réponse de Yérim Seck suite à l'annonce d'une plainte de Nafy Ngom Keita, directrice de l'Office Nationale de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), ne s'est pas fait attendre. Il estime que la patronne de l'OFNAC a eu une "attitude vexatoire". Et de relever : "je n'ai même pas lu l'article en cause. Depuis septembre 2012, je n'ai plus écrit la moindre ligne dans Dakaractu ni suscité le moindre article » s'est-il défendu dans un communiqué.

Et d'ajouter dans ses éclaircissements, "ce n'est point dans ma nature de faire écrire ou de faire dire ce que je pense. Lorsque j'écrivais, je signais tous mes articles dans une rubrique non-équivoque dénommée YERIMPOST".

L'écrivain se veut clair, "le site est géré par mon associé Serigne Diagne avec le succès que l'on connaît". Et Cheikh Yérim Seck de poser les questions suivantes "Nafy Ngom Keita porterait-elle plainte contre Youssou Ndour si elle était égratignée par l'Observateur ? M'en veut-elle pour des raisons que j'ignore ?" Avant d'appeler la patronne de l'Ofnac à se rassure, "elle est à des années-lumière de mes préoccupations" ironise-t-il.


Lundi 5 Janvier 2015 - 16:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter