Mensualisation des pensions : les retraités continuent de rejeter la mesure

La mensualisation des pensions de retraite suscite toujours la polémique à l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres). En effet, cette mesure qui entre en vigueur en janvier 2017 continue d’être dénoncée par les retraités qui déplorent le manque de concertation sur le sujet et réclament une augmentation.



Mensualisation des pensions : les retraités continuent de rejeter la mesure
La mensualisation est considérée comme un jeu dupe par les retraités. En effet lors de la rencontre organisée pour arrondir les angles, ces derniers continuent toujours de rejeter la mesure qui, selon eux, ne prend pas en charge toutes leurs préoccupations.

Et pourtant, à l’entame de ses propos, Mamadou Sy Mbengue, le directeur général de l’Ipres a tenté de calmer le jeu en déclarant que «le plus important c’est que les retraités sachent que les mesures prises par l’Ipres sont pour leur bien-être. Votre intérêt, c’est notre intérêt à nous tous».

Mansour Sy, le ministre du Travail qui a porté le message du chef de l’Etat prend la défense des retraités. Car délivrant le message du chef de l’Etat, il annonce : «Le président de la République vous dit que vous êtes sa priorité. Les pensions qui sont servies sont des pensions insignifiantes qui ne permettent pas aux retraités de pouvoir vivre décemment, ce qui fait qu’il est nécessaire de faire des réformes».

Ses propos qui coïncident avec des points de leurs revendications, sont positivement appréciés par les retraités car, ont-il fait savoir, le Conseil d’administration (CA) est en train de leur jouer un mauvais tour.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 6 Octobre 2016 - 19:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter