Méprise ou décrispation, Mimi Touré confie à des proches « Rien ne m'oppose au président Macky Sall »



Méprise ou décrispation, Mimi Touré confie à des proches « Rien ne m'oppose au président Macky Sall »
Faisant la une des journaux sur un éventuel clash avec le Président Macky Sall, Mme le Premier ministre décrispe la situation. Apparemment, il faut guère compter sur Aminata Touré pour apporter la riposte «aux faucons». Le Premier ministre a eu à exiger de ses militants qui voulaient sonner la riposte de garder le silence. À ces derniers, Mimi aurait tenu un langage sans équivoque. « Je continue à faire le travail comme je le faisais avant. Je ne sens aucun changement dans le fonctionnement normal des choses. Jusqu'à présent, je considère qu'il n'y a rien entre le président de la République et son Premier ministre. J'accorde à M. le Président de la République ma loyauté et la reconnaissance des plus sincère» aurait soutenu Aminata Touré.

Elle ne s'est guère limitée à ce discours, car elle, aurait affirmé que « pour les rumeurs, C'est normal. Je continue à faire correctement mon travail tant que le Président de la République me fera confiance. Mon carnet de route, c'est de traduire la vision du Président s'inscrivant dans le sillage de Yonnu Yokkuté et ses chantiers en actes concrets pour le bénéfice de l'APR, mais aussi des populations sénégalaises ».

La dame fer, Aminata Touré estime que ce n'est pas en remplissant des cars Ndiaga Ndiaye que l'Apr permettra la réélection de Macky Sall en 2017. La seule voie reste le travail en direction des populations sénégalaises qui seraient selon elle en avance par rapport aux hommes politiques.

Aminata Touré estime que « les faucons » supposés doivent mobiliser leurs forces ailleurs parce que le rendez-vous de 2017 est pour bientôt. Les scènes déroulées par les hommes politiques n'émeuvent guère les populations selon un des proches de Mimi Touré qui préfère garder l'anonymat.
Selon cet interlocuteur de Direct-info, l'enjeu, ce n'est pas d'afficher « des querelles de bornes fontaines qui desservent le chef de l'Etat puisque faire partir un Premier ministre qui n'a même pas fait une année au poste sera très mal apprécié des Sénégalais ».
.


Vendredi 10 Janvier 2014 - 11:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter