Mercato : Comme Kanon, ils ont été recalés à la visite médicale

Le verdict est tombé jeudi pour Wilfried Kanon. Le défenseur ivoirien souffre d’un genou et devra observer six semaines de repos. Un délai que n’est pas prêt à attendre Lille, qui a préféré annuler le transfert à la suite de ce problème détecté lors de la visite médicale. Kanon n’est pas le premier à échouer lors du traditionnel examen. Flop 5.



Mercato : Comme Kanon, ils ont été recalés à la visite médicale
Khalilou Fadiga (Inter Milan, juillet 2003)

En 2003, Khalilou Fadiga est au sommet de son art. Un an après l’épopée au Mondial 2002, le milieu offensif sénégalais décroche la Coupe de France avec Auxerre. Guy Roux consent alors à le laisser partir à l’Inter en échange d’un chèque de 3 millions d’euros. Mais lors de la visite médicale, tout s’écroule. Les médecins italiens détectent « une arythmie cardiaque importante qui n’est absolument pas compatible avec la pratique de la compétition ». Si l’Inter ne veut plus du Lion, celui-ci continue à se battre pour jouer. Il subit une opération, tente de rebondir en Premier League puis en Belgique et renoue même avec la sélection. Mais il ne retrouvera jamais son niveau d’antan.
 
Modibo Maïga (Newcastle, décembre 2011)

 
Prêt à tout pour quitter Sochaux dans les derniers jours de 2011, Modibo Maïga entame un bras de fer avec son club. Un clash qui tourne à son avantage puisque les Lionceaux acceptent de le laisser filer à Newcastle moyennant 7 millions d’euros. Le Malien est soulagé. Il va vite déchanter. La visite médicale détecte une « anomalie au genou » malgré une contre-expertise menée par le professeur Laeger qui contredit l’avis des médecins des Magpies. Finalement, Maïga terminera la saison avec Sochaux (9 buts) et patientera six mois supplémentaires avant de traverser la Manche pour rejoindre West Ham.
 
Demba Ba (Stoke City, janvier 2011)

 
On l’oublie souvent mais la première rencontre de Demba Ba avec la Premier League a pris la forme d’un rendez-vous manqué. Prêt à tout pour quitter Hoffenheim où il empile les buts, le Sénégalais croit voir son rêve s’accomplir début 2011 lorsque le club allemand et Stoke s’entendent sur un transfert à 7 millions d’euros. Jusqu’ici tout va bien. Jusqu’à la visite médicale, qui détecte un problème (non communiqué). Pour limiter les risques, les Potters tentent bien de récupérer le natif de Sèvres sous forme de prêt, mais Hoffenheim refuse. Demba Ba rebondit finalement à West Ham quelques jours plus tard. Il se venge deux mois plus tard en marquant contre Stoke. Avant de prendre son envol vers Newcastle puis Chelsea.
 
Dagui Bakari (AS Nancy Lorraine, août 2005)

Dagui Bakari
Le cas de l’Ivoirien est un peu différent. En manque de temps de jeu au RC Lens, il rejoint Nancy à l’été 2005. La visite médicale est concluante et tout se passe bien. Le colosse d’1m93 dispute même un match sous ses nouvelles couleurs. Mais tout bascule le 18 août, deux jours avant un déplacement à Lyon. La nouvelle tombe : L’attaquant souffre d’un problème cardiaque. Après des mois à passer des examens, il annonce la fin de sa carrière le 22 novembre. « Mon cœur est beaucoup trop musclé. A l’effort, son volume atteint le double d’un cœur normal. L’image de Marc Vivien Foé allongé sur la pelouse de Gerland me hante. J’ai le goût du risque mais pas au point de mourir sur le terrain », confie l’ancien Lillois. Aujourd’hui, Eléphant ne prend plus de médicaments et s’est reconverti comme coach particulier dans le Nord.
 
Mohamed Sissoko (Real Valladolid, janvier 2014)

En quête de rebond après un passage compliqué au PSG et six mois d’inactivité, Mohamed Sissoko croit enfin tenir sa chance du côté du Real Valladolid. C’était sans compter sur les craintes du staff médical du club espagnol. Inquiet de « l’état de forme global » du Malien et de l’état de son genou gauche, qui le fait souffrir depuis plusieurs saisons, Valladolid préfère recaler l’ancien joueur de Liverpool. Il rejoint finalement Levante quelques jours plus tard, où il retrouve la joie de jouer et termine 10e de Liga. Valladolid est quant à lui relégué à l’issue de la saison. Un joli pied de nez.
A Wilfried Kanon de s’en inspirer.


Afrik-foot.com
 


Dimanche 12 Juillet 2015 - 12:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter