Mercato - PSG : Les 5 raisons pour lesquelles Petr Cech serait le parfait successeur de Sirigu

L’ancien entraîneur-adjoint de Chelsea et consultant télévisé Ray Wilkins a laissé entendre, mercredi soir, que Petr Cech serait le gardien du PSG la saison prochaine. Un pavé dans la mare que les faits ne confirment pas encore, mais qui a le mérite de poser un débat. Et si le Tchèque était le gardien dont avait besoin le PSG ? Il y a au moins cinq bonnes raisons de le penser.



En pleine soirée cauchemardesque pour le PSG, Ray Wilkins a lâché ça d’un air léger. "Paris devrait signer Cech pour la saison prochaine." Sans se douter, probablement, qu’il allait engendrer des tweets par centaines et des discussions enflammées sur les réseaux sociaux. Car Wilkins sait de quoi il parle : passé par Chelsea (1973-1979) et le PSG (1987-1988), l’ancien international anglais a été entraîneur-adjoint des Blues entre 2008 et 2010.

Il a l’expérience et la carrure

C’est peut-être le timing parfait pour recruter Petr Cech. Pour un gardien, l’âge du portier (32 ans) laisse penser qu’il a encore de belles années devant lui. Souvent loué pour son hygiène de vie irréprochable, Cech a encore de quoi briller dans les plus grands clubs européens. Il offrirait également à l’effectif parisien une plus-value d’expérience qui lui manque parfois dans les matches décisifs.

Gérer les gros rendez-vous, rassurer sa défense, intervenir lorsqu’il le faut : c’est précisément ce qui manque par moments à Salvatore Sirigu, l’actuel gardien parisien. Et précisément ce qui a permis à Cech de garder pendant 10 ans les cages des Blues, remportant au passage trois titres de champions, sept coupes nationales, une Ligue des champions et une Ligue Europa. Rien que ça.

Il veut partir

Le marché des grands gardiens a la réputation d’être constamment verrouillé. Casillas est au Real depuis 1999, Buffon à la Juve depuis 2001, Manuel Neuer semble parti pour durer au Bayern… La présence sur le marché de Petr Cech est donc une forme d’aubaine dont les grands clubs devraient profiter. Barré par le jeune Thibaut Courtois (22 ans), Cech a exprimé, fin mars, ses envies de départ de façon extrêmement claire.
" J’avais l’habitude de jouer 50 ou 60 matches par saison, pas 15 ou 20. Ce n’est plus un secret : je veux jouer plus souvent. Mais ça sera résolu en fin de saison. J’aurais pu partir cet janvier, mais je pense qu’il est préférable de trouver un club en été.


euronew

Jeudi 16 Avril 2015 - 13:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter