Mercato : Pourquoi ça coince pour Papy Djilobodji?

Rien ne va plus entre Papy Djilobodji et le FC Nantes. En effet le bras de fer qui a alimenté le début du mercato entre le FC Nantes et l’international sénégalais n’est pas prêt de se terminer, les deux parties ayant décidé de camper dans leur position.



Entre Papy Djilobodji et son club, ce n’est guère le parfait amour.  Depuis un mois,  le défenseur sénégalais s’est radicalisé après avoir exprimé ses envies d’ailleurs. Il souhaite rejoindre le Celta Vigo (Liga espagnole) mais le club a opposé son véto, estimant l’offre soumise très insuffisante.


Julien Grégoire, spécialiste du FC Nantes à Radio France Bleue s'est confié au journal Stades sur ce cas. Pour lui « le dossier est toujours bloqué et aucune action n’est entreprise de part et d’autre pour décrisper l’atmosphère ». 

« Ce n'est plus le parfait amour entre les deux parties. Si le joueur a engagé un bras de fer depuis quelques semaines avec la direction du club,c'est parce que depuis la fin de la saison dernière, il a clairement soutenu qu'il voulait quitter Nantes en début de saison prochaine. Là, on a l'impression que le joueur n'a pas changé d'un iota sa volonté de partir. Mais la démarche du joueur a été fustigée par le président Kita. Ce dernier n'est pas contre de le vendre mais il ne veut pas, non plus, le bazarder à n'importe quel prix », estime Julien  Grégoire.


Le spécialiste poursuit : « à cet effet, Kita a dit aux clubs qui souhaitent engager Djilobodji qu'il n'a pas de préférence sauf qu'il veut le céder au plus offrant. Malheureusement, Papy a trouvé un accord avec le Celta Vigo, un club de la Liga espagnole, alors qu'il est toujours sous contrat ».


Selon Grégoire, il y a des écuries qui se sont intéressées et elles n'ont toujours pas dit leur dernier mot. «Je ne saurai vous dire le nom de ces équipes mais ce qu'il faut savoir c'est qu'il y a des clubs anglais et turcs qui négocient calmement avec le club. Mais si le président Nantais ne revient pas sur sa décision, il pourrait  Il pourrait être amené à laisser son défenseur sur le banc de touche autant de temps qu’il faudra ».


En attendant de trouver un dénouement heureux à ce dossier, Papy Djilobodjy s'entraine en marge du groupe et reste plus que jamais déterminé à aller au bout de ce bras de fer pour parvenir à ses fins avant la clôture du  mercato le 31 aout prochain.




 


Jeudi 30 Juillet 2015 - 10:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter