Message de nouvel an 2015 : Les points majeurs zappés par Macky Sall

Le président de la République a occulté beaucoup de points importants de sa gestion qui ont constitués des engagements de son régime. En effet, la découverte des gisements de pétrole et de son volume aux larges de Pointe Sangomar, l’emploi des jeunes avec le financement de plus de 18 milliards de la BAD et autres institutions internationales, le projet Pôle de développement de la Casamance, d’un montant de 20 milliards de fcfa qui devait démarrer en début 2014, la lutte contre la corruption entre autres points ont été royalement ignorés par Macky Sall.



Wade fait oublier à Macky les importants gisements de pétrole au Sénégal

Le chef de l’Etat penche naturellement pour ses bons points. Il a évité les sujets de controverse mais aussi ses engagements qui ne sont toujours encore traduits en actes concrets. A côté de la fièvre hémorragique Ebola, la découverte d’un deuxième puits de pétrole dans le territoire sénégalais a été l’un des faits marquants de l’année 2014. Cette découverte qui fait entrer le Sénégal dans le cercle restreint des pays producteurs du pétrole est tellement important que cela fait déjà rêvé. En effet,  L'entreprise pétrolière britannique Cairn Energy a annoncé dans un communiqué, la découverte de pétrole à 1 427 mètres de profondeur sur le bloc Sangomar profond, à 100 kilomètres des côtes sénégalaises.

 
Le président de la République a certainement laissé en rade ce point à la suite de la grosse polémique soulevée par l’ancien président, Abdoulaye Wade liée à l’affaire Pétro-Tim où le frère de Macky en l’occurrence Aliou Sall serait au cœur. Actuellement malgré les explications fournies par le principal concerné par ailleurs maire de Guédiawaye, les sénégalais attendent encore des précisions au plus haut sommet.

L'emploi des jeunes perd la main dans le discours
 
L’emploi des jeunes a toujours occupé une bonne place dans le discours du chef de l’Etat. Cela ne semble plus être le cas cette fois-ci. En tout cas pour ce message de nouvel an, il a parlé de recrutement dans le domaine de l’enseignement mais n’a pas évoqué les politiques et stratégies du gouvernement en matière lutte contre le chômage. Les 18 milliards que son gouvernement brandit tout le temps comme fait d’armes. Cette question a tellement préoccupé le président qu’il avait dissout toutes les agences s’occupant de la question notamment le Fonds national de promotion de la Jeunesse (FNPJ), l’Agence Nationale de l’Emploi des Jeunes (ANEJ), l’Agence pour l’Emploi des Jeunes en Banlieue (ANEJ), l’ANAM avant de les regrouper dans une seule et unique structure Agence Nationale pour le Promotion de l’Emploi des Jeunes ANPEJ. A côté de cette nouvelle création, il avait aussi lancé trois nouvelles entités pour accompagner les petites et moyennes entreprises (PME) et la cible jeune est priorisée. Seulement le Fonds de Garantie des Investissements prioritaires (FONGIP), le Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques (FONSIS) et la Banque Nationale de Développement Economique (BNDE) tardent à prendre leur essor depuis leur création en 2012.

Où est le projet Pôle de développement de la Casamance?
 
Lors de son message à la nation de décembre 2013, le président de la République sénégalais avait annoncé le démarrage incessant du projet Pôle de développement de la Casamance, d’un montant de 20 milliards. Toutefois, ce projet a semblé être mort-né. Car depuis lors on n’en parle plus. La région naturelle de la Casamance est laissée à elle-même. Même si dans chaque adresse à la nation, il évoque le processus de paix. Cette région sud a toujours été le grenier du Sénégal et a toujours été aussi le creuset de la culture du riz au Sénégal. Mais du fait de la crise, elle est négligée et abandonnée au moment où parle d’autosuffisance en riz en 2017.

Les efforts pour la bonne gouvernance noyés par les gré à gré et ententes directes

Le Sénégal a engagé des réformes importantes pour la promotion de la bonne gouvernance, de lutte contre la corruption et la transparence. C’est ainsi que l’Office Nationale de lutte contre la corruption (OFNAC) a été mis en place et renforcé en termes de mécanismes d’actions et de sanctions, des directives pour la déclaration de patrimoine imposée à tous les ministres, Directeurs généraux et autorités étatiques qui gèrent des fonds supérieurs à un milliard.

 
En revanche à côté de toutes ces mesures salutaires, le régime de Macky Sall est sans doute champion du gré à gré et des ententes directes. Le montage financement pour la construction du Centre International de Conférence Abdou Diouf de Diamnadio est tellement opaque que le Forum civil a tiré la sonnette d’alarme. Dans les agences, ministères et autres entités publiques, les dirigeants se disputent la palme des procédures nébuleuses et douteuses longtemps décriées par l’Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP) et qui vient encore du publier un rapport accablant.
 
La qualification des Lions à la CAN, un non événement?

Entre autres points occultés, le sport. On s’achemine vers une campagne des Lions à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football. Le premier des sénégalais n’a rien dit à ce sujet. Même s’il s’agit d’une compétition dont l’issue est incertaine, le chef de l’Etat aurait pu parler des moyens dégagés par l’Etat, affirmer son soutien aux footballeurs et demander au peuple de s’unir derrière son équipe pour lui donner le souffle nécessaire pour aller loin dans cette CAN 2015.
 


Jeudi 1 Janvier 2015 - 04:00




1.Posté par ndiayabi le 01/01/2015 06:16
Un discours de fin d annee EST un discours de voeux et non un discours de politique generale. Aller apprendre

2.Posté par Mara le 01/01/2015 14:40
Discours creux, mal rédige, toujours les mêmes promesses. Aucune réalisation quinpuissse impact et sur le vécu des senegalais. Vivement 2017.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter