Message nouvel an: le duel à distance entre Wade et Macky



« Que cette année 2015 soit l’occasion pour tous sénégalais intéressé par l’avancement du pays de pouvoir  se prononcer en toute liberté, un seul homme ne peut pas gérer un Etat, la gestion d’un pays est l’affaire de tout un chacun ».

C’est en ces termes que l’ancien président de la république Abdoulaye Wade s’est adressé à la nation depuis la France. Selon lui,   il faut que chacun puisse livrer sa pensée mais pour cela il faut que les dirigeants actuels  aient une certaine ouverture en écoutant les gens pour savoir ce qu’ils ont à proposer.  

Abdoulaye Wade estime aussi que les droits de l’homme sont un peu en retard en ce moment au Sénégal « on ne peut rien faire dans ce pays sans permission » a-t-il lancé. Et de poursuivre « Nous sommes dans un pays qui sombre dans la pauvreté certains ne mangent pas à leur faim, un pays ou il est difficile de trouver du travail c’est extrêmement dur ».

Wade semble tendre la main pour un dialogue, dans son discours, « je sais que vous avez toujours confiance en moi et j’ai des connaissances qui pourront servir   le Sénégal ». Indique t-il et d’ajouter  « si une personne a besoin de mes connaissances quelque ce soit  je le donnerais avec grand plaisir je suis là pour le Sénégal »

Il a annoncé par en outre que l’année 2015 sera mouvementé politiquement il y a l'élection présidentielle mais nul ne peut dire la date exact en ce moment. Avant de recadrer les militants de son parti «  le PDS n’as par de candidat je le confirme on va convoquer un congrès au mois d’août mais avant on  ira  à la rencontre des militants pour qu’ils désignent le candidat de leur choix y aura un vote et je demande à tous les militant de respecter ce choix ».



Jeudi 1 Janvier 2015 - 12:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter