Messieurs les V.I.P, attention : le Sénégal d’abord et avant tout !



L’actualité de ces derniers jours, dominée par le procès de Karim Wade, ne cesse de nous édifier sur la nature de certains de nos concitoyens, principalement les hommes politiques et les intellectuels.
Pour dire vrai, le constat qui se dégage de l’appréciation de plusieurs déclarations ou autres prises de position, est net et clair : bon nombre de ces acteurs se révèlent comme d’authentiques manipulateurs ou de fieffés personnages malhonnêtes. Sinon, comment peut-on comprendre que Me Alioune Badara Cisse, dans l’émission Faram Fàcce du mercredi 06 /08/2014 et Alioune Tine dans l’émission Objection, demandent à la justice de notre pays, par des mots à peine voilés, de se garder de toute action contre Abdoulaye Baldé sous le prétexte que ce dernier est un leader de la Casamance (région en conflit), qui vient ‘’de jouir de l’onction du suffrage universel en Casamance……’’ !!!


De notre point de vue, s’il y a une situation que des patriotes se doivent de déplorer et de dénoncer, ce sont bien les accointances entre Abdoulaye Baldé et une certaine frange du MFDC. Phénomène qui du reste n’est pas nouveau, en ce sens qu’à l’époque du PS déjà, pour des raisons de politique bassement politicienne, des responsables de ce parti ressortissants de la région de Ziguinchor, n’ont pas manqué de s’essayer à ce jeu dangereux. Tous les jours les commissariats de police, les brigades de gendarmerie, les tribunaux, convoquent et entendent des fils de la Casamance, et en terre casamançaise du Sénégal, déferrent certains devant les Procureurs, sans que cela ne rompe un quelconque équilibre social. Pourquoi donc Abdoulaye Baldé ne devrait-t-il pas répondre devant la justice de son pays ?


Je m’en voudrais si dans ce lot de politiciens et d’intellectuels malhonnêtes je ne citais pas Idrissa Seck qui subitement retrouve de la voix et des esprits pour demander avec autorité qu’on arrête d’inquiéter Abdoulaye Baldé  et que l’on libère Karim Wade ; qui seraient tous des innocents parfaits. A ma connaissance, M seck n’est ni juge chargé du dossier ni avocat d’une quelconque partie, pour connaitre du fond du dossier. Qu’est ce qui peut alors expliquer toutes ces fausses prétentions, sinon l’existence dans ce pays d’une caste de politiciens toujours prêts à s’échanger des politesses sur le dos du peuple qu’ils prennent en otage et pressurent sans vergogne, ce malgré les deux alternances démocratiques survenues dans notre pays ?
Dans la même émission de Faram Fàcce, Alioune Badara   Cisse déclarait : ‘’c’est dommage, il est entrain de rabaisser de grandes lignées…’’ Décidément, l’on se met à suffoquer devant la manière dont on s’accommode de la bêtise dans ce pays. Le Diola que je suis, né dans un milieu qui ne connait pas cette classification sociale entre ‘’grandes’’ et ‘’petites’’ lignées, pense que des assertions de ce genre sont véritablement hors de propos et inappropriées, surtout de la part d’un praticien du droit.


Mieux, à supposer que la ‘’grande lignée’ existe avec des effets réels sur la marche de notre humanité en ce 21ème siècle, qui, entre d’une part ce ‘’descendant d’une grande lignée’’ lequel s’est mis hors la loi en commettant un crime, et d’autre part le représentant de l’autorité, lequel, au nom de la communauté, entreprend de  faire juger un délinquant justiciable, qui d’entre les deux a réellement rabaissé la grande lignée ? Pour que nul n’en ignore, je ne suis pas militant de l’Apr, mais mon engagement politique et citoyen m’interdit de me taire devant pareilles forfaitures qui plombent la marche en avant de notre pays, ce d’autant plus que ces trois personnalités citées  aspirent toutes à diriger un jour le Sénégal. Alors, sauf à   désespérer de l’avenir de notre cher pays, le Sénégal, tout citoyen légitimement inquiet ne devrait-il pas élever la voix ?

Babacar COLY Militant de Yoonu Askan WI –Fass

Vendredi 22 Août 2014 - 16:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter