Meurtres de malades mentaux : la police et la gendarmerie traquent les auteurs



Les "tueurs" de malades mentaux sont prévenus. La police et la gendarmerie nationales se lèvent. Les  pandores sont en train de mener des recherches pour arrêter les présumés auteurs de la série d’homicides visant principalement les déficients mentaux à Tambacounda (Est), a révélé, ce mardi à Dakar, le ministre sénégalais de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo.


‘’La police et la gendarmerie traquent les auteurs de ces faits pour mettre fin à ce phénomène’’, a assuré M. Diallo, qui a qualifié d’ "inadmissible » cette série de meurtres de près de neuf (9) malades mentaux en l’espace d’un mois dans la capitale orientale. Le ministre intervenait en marge de la cérémonie de pose de la prière pierre du futur Centre opérationnel de gestion interministériel des crises (COGIC) , au commissariat des Parcelles assainies (banlieue). 

‘’Nous devons de la protection aux malades mentaux qui sont des personnes porteuses d’un handicap. C’est inadmissible que l’on s’en prenne à la vie des malades mentaux. Ce qui se passe pas à Tambacounda est un phénomène qu’il faut juguler. Et j’ai bon espoir qu’on arrivera à le faire bientôt’’, a-t-il poursuivi.
Peu avant lui, la Directrice générale de la Police nationale, Anna Sémou Faye, assurait que les forces de sécurité travaillaient en synergie à Tambacounda pour élucider ces affaires’’.

La patronne de la police s’est gardée toutefois de donner plus de détails sur les pistes d’investigation de la police et de la gendarmerie pour ‘’ne pas gêner le travail des unités opérationnelles’’.
Aps


Mercredi 26 Février 2014 - 09:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter