Mgr Benjamin Ndiaye: «Si on fait dans la délation, on ne construit pas son pays»

Le Sénégal nous appartient à nous tous, et personne ne doit faire quelque chose qui pourrait susciter son instabilité. C’est le message qu’a tenu à délivrer Monseigneur Benjamin Ndiaye. L’Archevêque de Dakar qui s’apprête à célébrer la naissance du Christ, a ainsi tenu à appeler les Sénégalais à être plus responsable dans leurs discours.



Mgr Benjamin Ndiaye: «Si on fait dans la délation, on ne construit pas son pays»
Si chacun se montre plus responsable en faisant attention à ce qu’il dit, le Sénégal ne s’en portera que mieux. C’est ce que soutient Monseigneur Benjamin Ndiaye, l’Archevêque de Dakar. Ce dernier, en cette veille de Noël, a tenu à lancer un appel à la paix et à la responsabilité.

«Ce pays est notre pays à nous. On peut bien comprendre qu’il y ait des clans partisans et qu’on défende sa cause, son projet de société. Des règles selon lesquelles la démocratie doits se dérouler et ce qui est le plus important, c’est comme je l’ai dit récemment, quand on doit parler, c’est d’avoir des paroles responsables qui sont en mesure de bâtir le pays et d’unir les gens», a-t-il déclaré.

Mgr Ndiaye, conscient que la rivalité va de pair avec la politique, a appelé les uns et les autres à ne pas la transformer en animosité : «Si on fait dans la délation ou dans la division, on ne construit pas son pays. C’est vrai que la compétition est normale, mais elle doit se dérouler selon des règles de savoir-faire, de fair-play de gentlemen. Parce qu’on a trop pris l’habitude de croire qu’un micro c’est un instrument magique avec lequel on peut faire n’importe quoi et cela n’est pas bon», conclut-il.

Ousmane Demba Kane

Mercredi 23 Décembre 2015 - 20:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter