Microsoft sonne l’alerte sur les dangers de Piratage de logiciels et la cybercriminalité



Le groupe Microsoft a organise sa journée mondiale de sensibilisation sur les effets du piratage informatique, ce jeudi 27 mars 2014. La manifestation  a eu lieu à leur siège dans l’Immeuble La Rotonde. A cette occasion, Microsoft a tenu une conférence-débat, autour du thème : « Piratage de logiciels, la cybercriminalité ». Un thème animé par le responsable de la distribution pour Microsoft. Juanito Adedze a tenu à faire une sensibilisation sur les dangers du piratage informatique en ce qui concerne la cybercriminalité en soulignant l’engagement de Microsoft dans l’anti-piratage. Il a relaté les menaces liées aux logiciels piratés, avant de présenter des Résultats de l’Enquête IDC et Université de Singapour. Avec un témoignage de hackers sur le cas d’intrusion, vol de données, etc. Selon lui, les crimes sont variés et divers.


: « La cybercriminalité est l'ensemble des infractions pénales qui se commettent aux moyens ou sur un système informatique. Aujourd’hui, les criminels investissent les réseaux sociaux pour tirer les informations pour leurs activités. A partir d'un clavier et d'un écran, ils vident des comptes en banque, ils arnaquent, ils volent des crédits, ils diffament, ils volent des identités, bref ils commettent toutes les infractions qu'on peut imaginer. Ils peuvent même confectionner de faux passeports à partir de vos données personnelles à l’aide de logiciels tels que Photoshop », alerte le e responsable de la distribution de Microsoft qui ne manque pas de lister les dommages. « Les hackers s’attaquent également aux sites du gouvernement sénégalais. Les réseaux sociaux sont une vraie mine d’informations pour les criminels. Au Sénégal chaque année, plusieurs entreprises sont victimes de piratage informatique », a dit M. Adedze qui évoque par ailleurs l’appui de Microsoft à savoir: Sensibilisation, Formation, Education, Appui technique.

voice029.mp3 VOICE029.MP3  (1.52 Mo)




Vendredi 28 Mars 2014 - 01:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter