Migrants: la police italienne dément les accusations de "torture" d'Amnesty



La police italienne a "catégoriquement" démenti jeudi les accusations d'Amnesty International faisant état de cas de "torture" à l'encontre de migrants.
 
"Je démens catégoriquement que soient utilisées des méthodes violentes à l'encontre de migrants, que ce soit à l'occasion de leur identification ou de leur rapatriement", a affirmé dans un communiqué le chef de la police italienne, Franco Gabrielli.

Khadim FALL

Jeudi 3 Novembre 2016 - 17:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter