Militance autour de "la société nouvelle" : la ligne claire qui mène au "Sénégal Émergent" !



Militance autour de "la société nouvelle" : la ligne claire qui mène au "Sénégal Émergent" !

En termes simples, j'entends par "militance" le fait de taire les positions partisanes et d'ériger une démarche transpartisane autour du seul objectif de développement. Le propos m'a été inspiré par deux messages, religieusement portés et véhiculés par deux grandes confréries : mouride et tidiane.

 

La famille mouride demande aux hommes politiques de se donner la main et de travailler pour une paix sociale dans l'espace public. Tout comme la famille tidiane abonde dans le même sens : oublier les contradictions politiques sans issue et faire bloc autour de l'essentiel démocratique afin de mener à bien les destinées inhérentes à l'émergence du pays.

 

Et comme le destin ne se refuse pas, ne pas s'employer à un tel exercice pourrait être une grosse conspiration dans l'histoire. Le consensus étant parfois la clé de toute société économiquement bloquée. Mais, pas toujours le culte de la transparence dans la haute gestion des affaires.

 

Je porte cette conviction d'autant que ce n'est pas avec du bruit que le silence s'installe. Ce n'est pas non plus avec le chaos que le K.O sera donné au sous-développement contre lequel se bat le peuple, ce concentré de toutes les sensibilités, cette famille dont ne pourraient (absolument pas!) s'extraire pouvoir et opposition, cet ensemble que j'appelle affectueusement "société nouvelle". Elle, seule, est capitale. L'instituer serait de faire preuve d'un acte patriotique, accomplir un devoir ou promouvoir le droit à l'émergence. La torpiller serait maintenant de tracer le sillon de la débâcle, comme se sont épuisées les idéologies dans leur application au sortir de la deuxième guerre mondiale.

 

De là, à l'image de Touba et de Tivaouane, compte tenu de mes principes, je ne saurai ne pas en appeller au sens de l'élévation et proposer des rencontres, plus élargies, dénommées "Plan Sénégal", en lieu et place des contradictions partisanes. L'objectif étant de mettre fin à une situation sociopolitique, de plus en plus, marquée par la polémique, la confrontation et l'affrontement.

 

Il ne s'agit point d'imposer un débat. Il s'agit plutôt de poser le débat, de mettre le Sénégal en perspective et de sortir le pays de la crise de communication dans laquelle il vit depuis peu. "Plan Sénégal" se veut une initiative devant impliquer toutes les forces vives de la nation et instituer un cadre innovant : la "société nouvelle". Celle-ci sera constituée de la société civile, du pouvoir, de l'opposition et d'un quatrième pilier non moins essentiel qu'est la population, à travers les associations de jeunesse et de femme les plus représentatives, entre autres mouvements de progrès social.

Vive "la société nouvelle" !
Vive "le Sénégal Émergent" !


Issa Thioro Gueye, Rufisque.

Vendredi 10 Janvier 2014 - 10:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter