Mine d'or: les Canadiens menacent la Roumanie d’une procédure de contentieux

La polémique dure depuis près de deux semaines en Roumanie sur l'exploitation d'une gigantesque mine d'or près d'un village en Transylvanie. Ce projet controversé qui est soumis entre autres à un avis crucial du ministère de l'Environnement pour lancer les travaux. Et face à la pression de milliers de manifestants descendus dans la rue tous les jours depuis dix jours, le Premier ministre vient de déclarer que le projet de loi sera sans doute rejeté par le Parlement. Mais la société canadienne fait elle aussi pression.



Le Premier ministre roumain Viktor Ponta à Bruxelles, le 22 novembre 2012. FP/ THIERRY CHARLIER
Le Premier ministre roumain Viktor Ponta à Bruxelles, le 22 novembre 2012. FP/ THIERRY CHARLIER
À Bucarest la polémique est loin d’être terminée. Lâché par les partenaires libéraux de la coalition au pouvoir, le Premier ministre social-démocrate Viktor Ponta estime que le projet d’ouverture d’une mine d’or sera rejeté par le Parlement. Une déclaration qui provoque la colère du groupe canadien Gabriel Resources qui devait faire l’exploitation. Celui-ci menace de réclamer quatre milliards de dollars de dommages et intérêts à la Roumanie si le projet était rejeté par le Parlement.
« C’est une forme de pression que nous n’acceptons pas » s’exclame le président du Sénat, le libéral Antonescu. Deux commissions parlementaires ont déjà rejeté le projet de loi qui sera néanmoins débattu dans une séance plénière la semaine prochaine.
La rue ne désarme pas
Pendant ce temps, les manifestations de rues continuent à Bucarest. Les protestataires n’ont pas l’intention de quitter le centre-ville, tant que le projet de loi n’est pas définitivement enterré.
Ils demandent par ailleurs, l’abandon pur et simple de tous les plans qui prévoient l’ouverture de la mine, qui représente selon eux un énorme problème écologique. La compagnie canadienne envisage d'extraire du site 300 tonnes d'or et pour ce faire utiliserait une moyenne de 12 000 tonnes de cyanure par an.

Source : Rfi.fr

 

Dépéche

Jeudi 12 Septembre 2013 - 14:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter