Ministère de l’Intérieur : la rupture prônée par Macky Sall ne concerne pas encore la limite d’âge

Plusieurs Directeurs services, au niveau du ministère de l’Intérieur, sont atteints par la limite d’âge. Et pourtant, ils continuent d’occuper leurs fonctions. Ce qui, légalement, conduit à l’invalidité de toutes leurs décisions.



Le ministère de l’Intérieur bénéficie-t-il d’une exonération qui dispense ses hauts fonctionnaires d’aller à la retraite ? C’est la question à laquelle ont tenté de répondre nos confrères de l’observateur qui ont constaté qu’une bonne partie de l’administration relevant dudit ministère doivent faire valoir leur droit à la retraite.

Mais le plus inquiétant, c’est sans doute le fait que beaucoup de ces personnes qui devraient prendre leur retraites et qui continuent d’occuper leurs fonctions sont des Directeurs de services. Ce qui implique que toutes les décisions prises par ces fonctionnaires peuvent être frappées de nullité devant la loi.

Concrètement, tous les passeports, cartes nationales d’identité etc. peuvent n’avoir aucune valeur, car ayant été délivrés illégalement du fait même que ceux qui doivent les signer sont dans cette illégalité absolue.

Certains responsables au sein même du ministère de l’Intérieur atteints par l’âge de la retraite : Le Directeur de l’Ecole nationale de police, Demba Sarr, le Directeur des passeports et des titres de voyage, le Commissaire Sall, le Chef du Comité national de lutte contre la drogue, Mafall Ndiaye, Le Directeur de l’Inspection des services de sécurité, Abdou Diop. Il y a aussi le Directeur de l’automatisation des fichiers (DAF), Ibrahima Diallo, le Directeur général des élections (Dge), Omar Top.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 1 Octobre 2015 - 08:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter