Mise en place des commissions parlementaires : Fada place ses fidèles

Le blocus du fonctionnement de l’Assemblée nationale, en guise de riposte au refus du président de l’Assemblée nationale de reconnaître les modifications qu’ils souhaitaient à la tête du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates, a été expérimenté hier par les députés fidèles à Me Wade, n’a pas empêché Modou Diagne Fada de placer certaines de ses fidèles à des postes de commissions. Une Plénière qui s’est passée dans une ambiance électrique avec de chaudes empoignades entre certains députés.



Mise en place des commissions parlementaires : Fada place ses fidèles
L’Hémicycle a failli hier se transformer  en un  ring de boxe. Quadrillée par une ceinture de policiers, l’Assemblée nationale a été hostile à toutes sortes  d’attroupements dans les parages. Véhicules blindés et un char à eau ont été mobilisés, le temps que les députés règlent leurs comptes dans les couloirs et bureaux. Préparés à bloquer le renouvellement des commissions de l’Assemblée, Aïda Mbodj, Oumar Sarr, Samba Bathily Diallo, Thierno Bocoum, Woreye Sarr et Me El hadji Diouf, n’ont pas laissé le président de l’institution Moustapha Niasse dérouler la séance consacrée aux renouvellements comme il le souhaitait.

Et, c’est dans ce brouhaha total,  que le groupe des Libéraux et démocrates, dirigé par Modou Diagne Fada, a fait de Mamadou Hadji Cissé, le président de la Commission culture et communication. Fatou Thiam a été désignée vice-présidente de la Commission défense. Les députés Khadim Thioune et Demba Diop Sy ont hérité  des commissions comme celle de l’urbanisme, au nom du groupe.
 
Des empoignades qui ont retardé, le démarrage de la mise en palce des commissions. Pis, la tension verbale a viré aux empoignades. «J’en suis venue aux mains avec le député Bougazelli» Seydina Fall, a déclaré Aïda Mbodj à sa sortie de l’Assemblée, renseigne le journal le Quotidien. La pressentie au poste de président du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates par certains de ses collègues a montré une petite blessure, résultat des altercations auxquelles elle a participé pendant que le président de l’Assemblée voulait ouvrir la séance. «J’étais assise à la place du président du groupe du parlementaire », a  ajouté la Présidente du Conseil départemental de Bambey.

Khadim FALL

Mercredi 28 Octobre 2015 - 10:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter