Mitroglou affole les compteurs au Portugal !

L'attaquant grec n'en finit plus d'impressionner au Portugal. Avec 15 buts en 29 rencontres toutes compétitions confondues, il forme un duo redoutable avec Jonas.



Kostas Mitroglou est peut-être l’un des attaquants les plus en forme du Vieux Continent. Du côté de Benfica, l’ancien de l’Olympiakos retrouve des couleurs. Son nom n’est probablement pas étranger des fans de football, lui qui était l’un des principaux protagonistes des soirées Ligue des Champions lorsqu’il était toujours en Grèce. Seulement, à l’hiver 2014, il s’engage avec Fulham, équipe en difficulté en Premier League. Du côté de Londres, il vivra une demi-saison cauchemardesque, avec seulement trois rencontres disputées et la relégation des Cottagers en fin d’exercice 2013/2014. Heureusement pour lui, l’Olympiakos vient aux nouvelles et le repêche pour la saison suivante. Et Mitroglou répond présent, une fois encore, et termine la saison avec 19 unités.

De quoi réveiller l’intérêt de plusieurs grosses écuries européennes, et c’est finalement Benfica qui a empoché le gros lot. Du côté de Lisbonne, on ne regrette probablement pas de l’avoir recruté. Pourtant, il n’arrivait pas forcément avec l’étiquette de titulaire, puisque le secteur offensif de la formation lisboète est bien fourni, avec un Raul Jimenez prêté par l’Atlético qui doit désormais se contenter du banc de touche. Puissant, doué balle au pied, il possède une large palette lorsqu’il s’agit de conclure les actions, lui qui est capable de marquer de la tête, des deux pieds et nous offre même régulièrement des talonnades ou des reprises acrobatiques.

Mitroglou ne semble pas avoir de limites, et c’est ce qui impressionne le plus la presse locale. Il monte en puissance de façon permanente, avec 7 buts sur les 5 dernières rencontres de Liga NOS et un triplé face à Os Belenenses vendredi soir. Lui et Jonas, valeur sûre des Aguias depuis son arrivée en provenance de Valence la saison dernière, totalisent déjà 34 buts à eux rien qu’en championnat. Reste maintenant à savoir de quoi sera fait l’avenir du grec. Le club lisboète se réserve une option d’achat environnant les 7 millions d’euros, que les dirigeants seront sûrement tentés de lever s’il continue sur ce rythme. Dans le cas contraire, nul doute que Fulham croulera sous les offres...

Source: Footmercat



Mardi 9 Février 2016 - 06:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter