Moctar Dabo : «le ministre de l’Education nationale doit être relevé pour… »

Le chef de l’Etat doit confier un autre poste à Serigne Mbaye Thiam pour apaiser la situation qui prévaut dans le secteur de l’Education. C’est l’avis de Moctar Dabo, le Secrétaire général du syndicat national des cadres et employés de l’administration publique qui pense qu’il faut des sacrifices des deux côtés pour sauver l’école.



Moctar Dabo : «le ministre de l’Education nationale doit être relevé pour… »
 «Nous lançons à l’Etat du Sénégal un appel pour que, dans un tel contexte, toutes les dépenses de prestige soient mises en veilleuse et que le ministre de l’Education nationale soit relevé de ses fonctions, qu’on lui confie une autre responsabilité et amener un autre ministre beaucoup plus consensuel pour continuer les négociations», a déclaré Moctar Dabo interrogé par nos confrères de Rfm sur la situation de l’éducation.

 Mais les syndicalistes aussi doivent faire des sacrifices, rappelle-t-il. Car : «Même si les enseignants au début sont dans leur droit  de revendiquer, aujourd’hui, vu son étendu et sa durée, cette revendication pourrait provoquer une situation de crise nationale aigue».

Selon lui, les syndicalistes ne doivent pas perdre de vue ce qui était advenu des policiers grévistes de 1987 : « Il y a une jurisprudence existante sur les mesures malheureuses qui peuvent tomber sur les enseignants et leur famille. Il y a eu la jurisprudence des policiers radiés au Sénégal. Donc nous invitons les enseignants à rejoindre les classes, à sursoir à cette grève et à attendre un moment plus propice pour continuer les négociations».
 
 
 
 

Ousmane Demba Kane

Dimanche 12 Juin 2016 - 12:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter