Modou Diagne Fada confie : "Je ne serai pas surpris si dans les prochains jours Macky renvoie son ministre de l'Intérieur"

Le leader du Parti Yessal est convaincu que le heures d'Abdoulaye Daouda Diallo à la tête du ministère de l'Intérieur sont comptés.



Modou Diagne Fada confie : "Je ne serai pas surpris si dans les prochains jours Macky renvoie son ministre de l'Intérieur"
Selon Modou Diagne Fada, l'organisation catastrophique des élections législatives du 30 juillet dernier et toute la polémique qu'elle a engendrée vont perdre Abdoulaye Daouda Diallo. Interpellé sur les félicitations adressées par le président de la République au ministre de l'Intérieur pour "une bonne organisation des élections" le patron du parti Yessal a confie à nos confrères de L'As : "Il sait bien que son ministre de l'Intérieur n'a pas fait un bon travail. S'il dit que les élections ne se sont pas bien déroulées, il remettrait en cause la fiabilité du scrutin. Mais je ne serai pas surpris qu'il se sépare de lui dans les prochains jours".

Diagne Fada, qui pense que  le Sénégal n'a pas eu d'élections aussi mal organisées depuis 1996 affirme que "l'image du pays est écornée par la mauvaise organisation des élections", avant de révéler : "j'ai été observateur d'élections et j'ai eu à échanger avec des observateurs qui étaient au Sénégal, mais ils sont repartis déçus malgré le discours officiel servi. Ils ne s'attendaient pas à ce que le Sénégal offre une telle image. Même des responsables du parti au pouvoir ont avoué que le scrutin est chaotique".

Par ailleurs, Modou Diagne Fada se dit prêt à intégrer un second groupe parlementaire de l'opposition. Mais ses craintes résident dans la capacité de dépassement de certains leaders à se ranger derrière un pour avoir 17 députés. A noter qu'à part Manko qui totalise 7 députés et PUR qui a trois députés, les autres listes sont dirigées par des leaders qui ne sont pas forcément des suiveurs.

AYOBA FAYE

Vendredi 11 Août 2017 - 10:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter