Modou Diagne Fade : «Nous voulons sauver Abdoulaye Wade de… »

Dans une salle acquise à leur cause, Modou Diagne Fada et ses compagnons ont tenu à apporter des éclairages sur la motivation de leur mémorandum. Le président du groupe parlementaire : «libéraux et démocrates» a déclaré que leur démarche est entreprise pour réclamer un droit que leur confèrent les statuts de leur parti.



Modou Diagne Fade : «Nous voulons sauver Abdoulaye Wade de… »
 «Je me suis entendu avec ma sœur Aida Mbodji.  Nous avons décidé ensemble de mener le combat à l’intérieur du Parti démocratique sénégalais», a d’emblée déclaré Modou Diagne Fada en conférence de presse cet après-midi. Le président du groupe parlementaire : «libéral et démocrate» s’est saisi de cette occasion pour apporter sa part de vérité dans ce qu’il appelle une opération de leurre, orchestrée par ses détracteurs. Et Diagne Fada de poursuivre : «Il ne s’agit nullement de créer un parti. Car si nous avions voulu le faire, nous l’aurions fait depuis 2012 ».
 
Le parlementaire, qui se définit comme une personne choisie par un groupe qui a les mêmes considérations que lui, a tenu à rassurer ceux qui pensent qu’il veut remplacer Abdoulaye Wade ou détrôner son fils : «J’étais là quand le Pds a décidé, dans une réunion transformée en congrès, de choisir Karim Wade comme candidat du Parti démocratique sénégalais à la prochaine échéance électorale. Nous étions là et nous avons entériné cette décision. Mais ce qu’il y a, c’est que chaque militant doit jouer sa partition. Karim est mon ami et il le restera. Mais nous sommes en politique, et nous avons jugé qu’il est temps qu’il y ait une alternance générationnelle au Pds. Car, après plus de 40 ans de combat, il est temps que les «fils» d’Abdoulaye Wade prennent la relève, pour le sauver de ceux qui se blottissent derrière lui», a-t-il conclu.
 
Etaient présents à cette rencontre Aida Mbodji, Habib Sy, Mamadou Lamine Keita entre autres.
 
 

Ousmane Demba Kane

Lundi 1 Juin 2015 - 20:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter