Modou Lô et Balla Gaye 2 plus populaires qu’El Hadj Diouf

Si El Hadj Diouf garde toujours sa cote de popularité chez ses compatriotes, il souffre de la comparaison avec les stars de la lutte avec frappe à l’image de Modou Lô et Balla Gaye 2 dont les sorties tournent parfois à l’émeute.



Modou Lô et Balla Gaye 2 plus populaires qu’El Hadj Diouf

Double Ballon d’or africain 2001 et 2002 et consacré footballeur du siècle au Sénégal, Diouf pourrait souffrir de la comparaison avec les lutteurs avec frappe qui sont associés à toutes les manifestations pour avoir un cachet populaire.
Modou Lô et Yekini, le Roi déchu par Balla Gaye 2 sont souvent associés à des manifestations pour amener les enfants à l’école.
Une démarche dénoncée plus tard par des autorités sénégalaises qui ont fini par refuser les cours d’école aux lutteurs qui les utilisent notamment dans les banlieues pour leur préparation physique.

"peur que les enfants délaissent leurs études"

Les autorités académiques ont peur que ces enfants, notamment dans la banlieue où sont originaires ces lutteurs, finissent par délaisser les études pour se consacrer à ce sport qui ne demande souvent que de la force physique.
Pour mesurer l’influence des ces lutteurs, une société d’impression de cahiers d’écoliers, a trouvé un filon en mettant à la une de ses fabrications les images ces stars de la lutte.
Mieux encore, s’il y avait derrière un besoin de s’attirer les suffrages des autorités,  Souleymane Ndéné Ndiaye, le dernier Premier ministre du président Abdoulaye Wade, a convié Balla Gaye 2 et Modou Lo, à aller se réconcilier sous les lambris dorés de la présidence de la République.

Tyson et les socialistes

En 2000, les socialistes alors au pouvoir, ont invité Mohamed Ndao Tyson au faite de sa gloire, à lever lors d’un meeting politique dans la banlieue la main de leur champion afin de s’assurer les suffrages de ses fans.
Peine perdue puisque Diouf avait été battu par Wade au 2e tour pour la première alternance politique au Sénégal.
Pour mesurer la popularité et le poids social des lutteurs, il faut rappeler que Balla Gaye 2 qui sera opposé àTapha Tine, dimanche 2 juin, organise des caravanes dans la région natale de ses deux parents, la Casamance, en proie à une revendication indépendantiste.

"le champion a parlé aux maquisards"

Le champion de lutte a réussi à aller parler à des maquisards pour leur demander de déposer les armes et aller à la table des négociations.
Ces succès font que les annonceurs font le pied de grue autour de cette discipline où les combats occupent toute une après de midi de télévision.
A côté des promoteurs qui s’arrachent les affiches, des chaînes de télévision ont cru percevoir le filon, en montant des structures spécialisées dans le montage des combats de lutte.

Si les promoteurs se battent pour arracher les combats, les chaînes de télévision ne sont pas en reste et ne lésinent pas sur les moyens pour arracher ses combats ou payer à pris d’or des animateurs qui deviennent de véritables stars à l’image de Bécaye Mbaye sur la 2STV, Lamine Samba sur la TFM et Khadim Samb de la RTS1 (publique).Toutes ces chaînes ont des émissions hebdomadaires ou plus qui sont de grands moments d’écoute.

La lutte avec frappe est la seule discipline sportive à avoir son propre quotidien spécialisé. Appelé supplément du quotidien sportif, Stades, Sunu Lamb, est devenu le quotidien de référence de la lutte et un des plus gros tirages de la presse quotidienne sénégalaise.


Source: StarAfrica
 


Mercredi 29 Mai 2013 - 13:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter