Mohamed Samb : « Sentant la chute du PDS arriver, des collaborateurs ont vraiment profité du président Wade »

Pire que l’affaire d’escroquerie et d’abus de confiance au cœur de la plainte du président sortant Wade contre son ancien ministre, Ngoné Ndoye. Wade-père plumé entre les deux (2) tours de la présidentielle 2012. « Ses collaborateurs ont utilisé de faux transhumants pour l’arnaquer de plus de 2,5 milliards », révèle l’ancien président des jeunesses Wadistes, Mohamed Samb qui citant les gardes du corps, des conseillers et responsables politiques qui avaient promis au pape du SOPI de contrecarrer l’Alliance Pour la République (APR) de Macky Sall et Rewmi d’Idrissa Seck, dénonce, « sentant la chute du PDS arriver, ils ont vraiment profité du président Wade ». Il a en travers de la gorge que "des faux militants" aient bouffé les milliards du PDS. Ce, au moment où les vrais militants ont été laissés en rade. Pape Samba Mboup, l'ancien Directeur de cabinet de Wade l'avait toutefois alerté.



Le cœur gros et l’amer goût de la chute du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) toujours en bouche, l’ancien président des jeunesses wadistes sort de sa réserve deux (2) ans plus tard. Et c’est pour faire de fracassantes révélations sur l’arnaque dont le père de Karim a été victime entre les deux (2) tours de la dernière présidentielle. Dévoilant le pot aux roses, Mohamed Samb parle d’arnaque à coup de milliards sur un fonds de campagne destiné à ce que les plus inspirés nommaient « achat de conscience ».


« Je tiens à vous dire simplement que, si Abdoulaye Wade a chuté…ça veut tout simplement dire que certains de ses collaborateurs ont utilisé de faux transhumants pour l’arnaquer de plus de 2,5 milliards ». Une  somme qui a été donnée à des gens que certains collaborateurs ont gonflé disant qu’ils étaient de l’APR et de Rewmi de Macky Sall et Idrissa Seck considéraient comme les pires menaces pour le candidat sortant. Et ce, à juste raison puisque Macky a fait chuter Wade, indique Mohamed Samb qui souligne avoir été même interpellé par Pape Samba Mboup sur la question, à l’époque des faits.


« L’ancien chef de cabinet du président Wade m’avait dit de dire au président de faire attention parce que toutes les personnes qu’il avait récupérées n’avaient pas plus de militants que les autres. Donc, ils ne lui ont pas dit la vérité, ils l’ont roulé, arnaqué. Sentant la chute du PDS arriver, ils ont vraiment profité du président Wade » dénonce Mohamed Samb qui cite parmi les coupables, les gardes du corps, les conseillers politiques et responsables dans les colonnes du journal « Direct Infos » où il déplore que « les militants du PDS soient laissés en rade, pendant que ces faux militants bouffaient les milliards du parti ». 


Jeudi 30 Janvier 2014 - 11:54




1.Posté par Alioune Gueye le 30/01/2014 13:22
Achat de conscience et corruption voila la culture de nos politiciens et si on les taxe de dirigeants de pays banania ils se sentent outrés .
Le temps est venu pour les africains de rentrer dans l'histoire et de travailler pour le développement et l'émergence harmonieux du continent.

2.Posté par ndiayabi le 30/01/2014 13:35
c est ce qui se passe avec karim emprisonne

3.Posté par maliactu le 30/01/2014 16:04
Good, c'est du trompeur trompé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter