Mon coup de foudre: Mme Aminata Touré ministre de la justice



Mon coup de foudre: Mme Aminata Touré ministre de la justice
Dans le premier gouvernement sous la présidence de Macky Sall elle débarque fraîchement au ministère de la justice, et il faut dire qu'elle y ramène de la fraîcheur avec son sourire et son caractère tranché. De passage à Dakar, au détour d'une discussion avec un aîné que j'estime beaucoup, j'apprends que cet ainé a connu madame la ministre dans son militantisme précoce, à la Lct ainsi avec les Mahmoud Saleh et autres. Et là j'admets qu'elle m'a forcé le respect. Pas parce qu'elle a eu un engagement bien à gauche mais parce que j'ai un respect profond pour ceux qui ont l'engagement précoce pour leur pays avant même que certains enjeux ne pointent leur nez.

Mais au delà de cette parenthèse anecdotique, madame la ministre de la justice tient la dragée haute à tous ceux qui pouvaient douter de sa poigne ou miser sur un bilan mitigé dans sa mission à ce ministère si sensible à gérer. Sa fonction, elle l'a tout de suite occupé avec brio ! Les dossiers chauds qu'elle a été obligée de gérer n'étaient pas les plus simples pour une entrée en matière. Elle est et reste la meilleure image de son gouvernement depuis l'avènement de la présidence de Macky Sall, sa popularité est méritée.

Madame la ministre a tenu une ligne républicaine honorable dans l'affaire Cheikh Bethio Thioune, sans zèle ni activisme inutile. Elle est juste et ferme. La seule sortie que je retiens encore dans cette affaire qui ne connait pas encore son épilogue est quand elle assure que nul n'est au dessus de la loi. Idem sur le dossier des magistrats, le corps le plus puissant et complexe qu'on retrouve sous sa tutelle. Madame la ministre a géré un dossier social sans se faire malmener par les puissants et influents magistrats à qui il fallait faire revenir sur la terre de la décence des revendications pour leur corporation.

Le meilleur service qu'elle nous rend jusque là, c'est de transpirer la sérénité et la clairvoyance dans l'action d'état qu'elle mène. C'est un indicateur non négligeable du ressenti de l'autorité d'état que doit inspirer un ministre régalien et sur c e point elle pourrait faire école dans cette équipe. Et ça ne m'étonne pas que ce ne soit pas elle que l'on retrouve dans les interventions de panique sur la supposée stabilité du pays qui serait en danger imminent après chaque sortie de Wade ou d'un membre du PDS. En France François Hollande a Valls comme socle de la communication gouvernementale et comme personnalité qui caracole en tête des sondages d’opinion en termes d’adhésion et d’appréciation positive, au Sénégal Macky Sall, lui, il a Amina Touré ! Et ce que j’apprécie particulièrement c’est qu’elle ne joue pas à manipuler pour être la prochaine « premier ministrable » malgré la bonne presse qu’elle a dans le pays, en commanditant des articles et des rumeurs allant dans ce sens. Elle fait juste son travail. Reste à espérer que ce travail continu à être fait avec détachement détermination et probité.

Et tout le mal que je leur souhaite est qu’elle ne reste pas la star de ce gouvernement dans cinq ans encore. Que d’autres ministres par la pertinence de leurs réalisations et des résultats concrets au sein de leurs départements prendront sa place pour notre plus grand bien à tous. Je pense aux ministres de l’emploi, de l’économie de l’énergie et de l’agriculture entre autres, du fait que le Sénégal connaîtra un essor considérable dans ces domaines. Et j’exprimerai volontiers mon coup de foudre pour l’un d’eux même s’ils n’ont pas le sourire de Mme Touré. D’ailleurs je pourrai en faire une rubrique semestrielle : Mon coup de foudre du gouvernement !
Mohamed LY email: madanillou@gmail.com
Innovation Politique - Paris

Mohamed LY

Mercredi 21 Novembre 2012 - 18:10


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter