Monaco : les vérités du mystérieux Lacina Traoré

Pour la première fois depuis son arrivée à l'AS Monaco en janvier 2014, Lacina Traoré s'est prêté au jeu de l'interview.



Un évènement. Dans les colonnes de Nice Matin, Lacina Traoré (25 ans) a accordé sa première interview, hors médias officiels, depuis son arrivée à l’AS Monaco, en janvier 2014, en provenance de l’Anzhi Makachkala. Un transfert qui en a étonné plus d’un, d’autant que l’attaquant longiligne (2m02, 85 kg) était reparti aussitôt en prêt à Everton. L’intéressé s’explique. « Falcao était encore là. Moi, je ne voulais pas venir pour faire banquette car j’avais besoin de jouer en vue de la Coupe du Monde 2014. Je devais me montrer. Everton était donc parfait pour avoir une place en équipe nationale. Au premier match, tout va bien car je marque. À l’échauffement du second, contre Chelsea, je me fais une déchirure de 10 centimètres à la cuisse. C’était douloureux. Pour mettre toutes les chances de mon côté, je file au Qatar pour me guérir. J’espérais être remis pour le Mondial, mais j’étais encore trop faible durant la préparation alors j’ai regardé les copains au Brésil à la télévision », a-t-il expliqué.

Les blessures, voilà le mal qui l’a empêché de briller chez les Toffees, mais aussi à son retour sur le Rocher. « Au stage en Autriche (durant l’été 2014)... je me fracture le tibia. Là, je suis au fond. Dans le doute. Aujourd’hui, ça va mieux, mais j’ai galéré et je remercie le staff médical de Monaco, ils ont pris soin de moi, ce n’était pas évident car il a fallu faire des choix, essayer des traitements pour consolider mes os, on a perdu du temps car ça ne marchait pas. (...) J’ai quasiment perdu deux ans à cause des blessures. (...) Je n’avais plus de sensations, j’ai pleuré de douleur car je souffrais. Il faut être solide », a-t-il raconté. Aujourd’hui, l’international ivoirien (13 sélections, 4 buts) est à nouveau en condition. « Je ne suis pas à 100%, j’ai besoin de retrouver du rythme, deux ans sans jouer, ça laisse des traces. Mais par rapport au printemps, où je n’avais même plus envie de m’entraîner, car je n’avais pas le moral, c’est le jour et la nuit. Je suis motivé. Je cours partout. Avec le temps, ça va venir, mais j’ai besoin de jouer », a-t-il expliqué, lançant un message à Leonardo Jardim. Un Jardim qu’il veut séduire.

« Je ne rentrais pas dans les plans du coach et j’étais sur la liste des transferts. (...) En attendant, j’ai continué à bosser à l’entraînement, il m’a soutenu. Puis le temps est passé, Anthony Martial est parti à la fin du mercato et moi j’étais encore ici. Là, j’ai compris qu’il y avait une opportunité », a-t-il lâché, affichant une motivation sans faille pour briller à la pointe de l’attaque monégasque. « Si j’ai quitté la Russie pour Monaco, c’est pour montrer de quoi je suis capable. Je ne suis pas venu pour l’argent, je gagnais beaucoup plus à l’Anzhi. (...) J’ai envie de montrer de quoi je suis capable et de rendre la confiance au staff médical et au club qui me soutiennent depuis deux ans alors que je n’ai connu que des galères. Je me sens redevable », a-t-il conclu. Avec un but en cinq apparitions toutes compétitions confondues, Lacina Traoré, sous contrat jusqu’en juin 2018, sait ce qu’il lui reste à faire pour réussir son pari.
source:footmercato.net

 

Dior Niang

Jeudi 22 Octobre 2015 - 09:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter