Monaco soigne son moral

L’ASM a digéré son élimination en Coupe de France et renoué avec la victoire en championnat face à Nice (1-0), dimanche, à l’occasion de la 34e journée de Ligue 1. Buteur précoce, Dimitar Berbatov a permis au club de la Principauté de réaliser une très belle opération comptable dans la course à la deuxième place.



Oubliée l’élimination en demi-finales de la Coupe de France face à Guingamp (1-3) en milieu de semaine, Monaco a retrouvé le sourire en même temps que la victoire face à Nice (1-0), dans le derby azuréen, dimanche, à Louis II. Si la victoire est minimaliste (et peu convaincante), elle suffit à faire le bonheur des Monégasques, qui enchaînent avec un troisième succès de rang en championnat. Elle permet aussi et surtout aux joyeuses troupes de Claudio Ranieri de conforter leur deuxième place au classement et de prendre provisoirement neuf points d’avance sur le Losc, leur premier poursuivant, attendu à Marseille dans la soirée.
"On a bien entamé notre match. La deuxième mi-temps était difficile, il y avait de la fatigue après le match de mercredi. C’était un derby difficile, mais l’essentiel est là avec les trois points", a réagi à chaud le défenseur central de l’ASM, Aymen Abdennour, devant les caméras de Canal+ Sport. D’une merveille de lob (involontaire ?) de l’extérieur du pied droit, son coéquipier Dimitar Berbatov, dans un angle fermé, a débridé le tableau d’affichage dès la 5e minute de jeu (1-0), sous les yeux de son homologue colombien, Radamel Falcao, présent dans les tribunes de Louis II.
 
Valère Germain, venu toucher du bois à la 12e, et Moutinho, sur un coup franc détourné par Ospina (17e), ont manqué de peu le but du break par la suite. Esseyric a bien tenté d’en profiter de loin (21e, 44e)… en vain. Subasic, de retour de blessure, veillait au grain. Comme sur cette lourde frappe de Cvitanich à la 68e et sur ce coup de boule de Bodmer, d’abord repoussé par le portier monégasque puis par Mounir Obbadi sur sa ligne (69e). Bousculée, l’ASM, bien peu inspirée dans le second acte, est finalement parvenue à conserver sa cage inviolée, résistant aux vagues offensives de Niçois entreprenants mais pas récompensés de leurs efforts.
"On prend ce but dès le début, il (Berbatov, ndlr) a peut-être un peu de chance. On a eu beaucoup d’opportunités. On a eu les occasions mais on n’a pas réussi à mes mettre au fond", a commenté Grégoire Puel à l’issue des hostilités. "Il ne nous manque pas beaucoup, Monaco est une bonne équipe. On a fait une bonne production donc on ne se met pas la tête dans le sac. On doit maintenant se tourner vers le prochain match à domicile contre Reims ", a surenchéri son compère de défense, Romain Genevois, sur beIN Sports. Rendez-vous est pris !

sports.fr

Dimanche 20 Avril 2014 - 17:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter