Mondial 2014 : Sénégal vs Côte d’Ivoire : la dernière garde des "Lions" en question

Avant la prochaine sortie de l’équipe nationale A du Sénégal qui croise la Côte d’Ivoire dans le dernier tour qualificatif des barrages à la Coupe du monde 2014 au Brésil, « avec Bouna Coundoul, on doit travailler davantage les sorties aériennes. Contre l’Ouganda, on l’a vu faire de bonnes choses dans les duels à un contre un mais dans les sorties aériennes, on a noté des lacunes » prévient l’ancien international et dernier rempart des « Lions » Oumar Diallo qui se demande « sur quels critères » Alain Giresse « s’est basé pour éliminer Ousmane Mané » à la si belle courbe performante de « titulaire en équipe nationale olympique , crédité d’une bonne participation aux Jeux Olympiques (JO) puis titulaire en équipe nationale A et champion du Sénégal en club avec Diambar ».



Mondial 2014 : Sénégal vs Côte d’Ivoire : la dernière garde des "Lions" en question
« Une chose est évidente : nos gardiens ne jouent pas en club. Et nous avons besoin de grands gardiens aux prochains matches. Le staff technique national devrait entrer en contact avec leurs clubs pour demander leur libération très tôt. Cette anticipée permettra de leur faire faire un travail spécifique et renforcer leur mental. Les deux jours qu’ils restent en club sans jouer sont des jours perdus  alors qu’ils ont besoin d’accentuer le travail. Par rapport aussi à ses besoins en sélection, le préparateur des gardiens peut demander à leurs responsables en clubs un travail spécifique qui répond aux besoins de l’équipe nationale. Sinon, on trouve un billet d’avion au préparateur pour qu’il aille travailler avec son numéro 1. Un gardien ne peut pas être performant lors de ces matches de haut niveau quand il ne joue pas en club ou qu’il ne travaille pas la spécificité pour combler le manque. Un gardien qui n’a pas de compétition n’aura pas de repères », prévient l’ancien n°1 avant Tony Mario Sylva  au poste de dernier rempart des « Lions » qui note les lacunes de l’actuel patron des cages sénégalaises.

« Avec Coundoul, on doit travailler davantage les sorties aériennes, il doit accentuer le travail à ce niveau pour le bien de l’équipe. Contre l’Ouganda, on l’a vu faire de bonnes choses dans les duels à un contre un mais dans les sorties aériennes, on a noté des lacunes » sur les colonnes du journal « l’observateur » où il dit ne pas comprendre la non sélection d’Oumane Mané,  champion du Sénégal cette année en plus d’autres performances en équipe nationale A et olympique.

« Il faudra de grands gardiens contre la Côte d’Ivoire car ça se jouera au nombre de buts marqués pour se qualifier. Je ne comprends pas la non-sélection d’Ousmane Mané qui a fait une courbe aussi bonne » à savoir « titulaire en équipe nationale olympique , crédité d’une bonne participation aux Jeux Olympiques (JO) puis titulaire en équipe nationale A et champion du Sénégal en club avec Diambar ».

"Sur quels critères les gens se sont basés pour l’éliminer ? » se demande Oumar Diallo qui constate que "depuis le départ de Tony Sylva, le Sénégal n'a pas de n°1 confirmé chez les gardiens parce qu'il y a beaucoup de tâtonnement".


Jeudi 19 Septembre 2013 - 12:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter