Montpellier - PSG : les notes du match

Paris assure l'essentiel ce soir à Montpellier en s'imposant péniblement 1-0 grâce à un Matuidi tout terrain.



Place à la 3e journée de Ligue 1 avec en match d’ouverture Montpellier qui recevait le PSG ce soir à la Mosson. Une rencontre importante pour les deux clubs. Les Parisiens ont déjà l’occasion de mettre la pression sur leurs poursuivants, Monaco en tête. Leaders après deux matches, les hommes de Laurent Blanc évoluaient ce soir sans Ibrahimovic et Verratti blessés ni la recrue phare de l’été Di Maria, toujours en phase de reprise. Pastore était donc aligné au milieu alors que Lavezzi et Lucas épaulaient Cavani en pointe. En face, le MHSC se présentait en position de lanterne rouge après deux défaites, dont l’une il y a deux semaines à domicile face à Angers qui a fait mal. De quoi énerver quelque peu Louis Nicollin. Dans la semaine, le président montpelliérain s’est livré à une sortie médiatique dont il a le secret pour mettre la pression sur son coach. Un Rolland Courbis qui optait pour Bakar plutôt que Camara sur le front de l’attaque.

Le PSG entamait bien la rencontre grâce à un Pastore omniprésent au milieu. Seulement après un premier coup-franc dangereux de David Luiz, le créateur argentin se blessait et devait laisser sa place à la faveur de Rabiot (10e). Le jeu des champions de France s’est immédiatement ralenti. Toujours à la recherche d’attaques placées, les Parisiens étaient bien trop lents à la construction pour mettre à mal leurs adversaires. Pire encore, ils se faisaient surprendre en contre en commettant des erreurs inhabituelles. Mounier (12e, 19e) et Bakar (33e) n’en profitaient pas. Paris s’essayait tant bien que mal. Rabiot trouvait les gants de Ligali (14e), un Aurier buteur était sifflé, à juste titre, en position de hors-jeu sur coup de pied arrêté (36e) et Lavezzi était trop maladroit (38e). Après une première mi-temps trop calme, le PSG devait montrer un autre visage.

Sauf que c’est bien Montpellier qui sortait les crocs au retour des vestiaires. Il fallait le premier arrêt décisif de Trapp sous le maillot Rouge-et-Bleu (49e), sur une tête de Bensabaini, puis un sauvetage d’Aurier devant sa ligne (53e) pour maintenir le PSG à flot. Passé l’orage, c’est Matuidi, comme la semaine passée, qui permettait aux siens d’ouvrir le score grâce à une astucieuse frappe en pivot (1-0, 61e). Le MHSC ne rendait pas les armes pour autant. Trapp était vigilant face à Bakar (66e) alors qu’Augustin manquait son duel face à Ligali (80e). En fin de match, Paris jouait à se faire peur. En position de frappe, Martin (82e), Bakar (86e), et Camara (90+2e) d’un ciseau retourné, ne trouvaient pas le cadre. Sans avoir bien joué, le PSG assure le service minimum et s’offre une troisième victoire d’affilée, une 12e consécutive en Ligue 1 à cheval sur deux saisons. Le champion en titre est déjà en parti en chasse d’un sixième sacre.

L’homme du match : Matuidi (7,5) : il est l’homme de ce début de saison. Déjà premier buteur contre Ajaccio la semaine passée, l’infatigable milieu de terrain a débloqué la situation à l’heure de jeu alors que le PSG n’était pas au mieux. Très actif par ailleurs, il n’a pas compté ses efforts en défense comme en attaque.

Montpellier :

-  Ligali (6) : le remplaçant de Jourdren a été très sollicité. Il a effectué de beaux arrêts sur le coup-franc de David Luiz (6e), sur une frappe de Rabiot (14e) et de Cavani (51e). Il ne peut rien faire sur la frappe de Matuidi à bout portant (61e). Il gagne son duel face à Augustin (80e).

-  Congré (4,5)  : il a été plus discret que son compère de défense Hilton mais a effectué un bon match. Malheureusement, il a été en retard sur le but de Matuidi (61e), de quoi gâcher sa soirée.

-  Hilton (7)  : l’homme du match côté Montpellier. Il a eu beaucoup de travail et il a montré toute son expérience, du haut de ses 38 ans, à l’image de cette belle intervention sur Lavezzi (11e). Une mauvaise relance tout de même qui a offert une frappe à Cavani (52e), heureusement pour lui trop molle.

-  Bensebaini (4) : il y a eu du déchet dans ses relances et il a fait beaucoup de fautes, ce qui lui a valu un carton jaune (45e). Cependant il a beaucoup gêné les Parisiens dans la construction, en n’hésitant pas à presser haut. Il a offert la plus grosse occasion du match pour Montpellier à la reprise (48e). Remplacé par Camara. (68e)

-  Roussillon (4,5) : s’il n’a pas été très en vue, il a fait un très bon travail défensif. Il a contenu les raids tout en dribble de Lucas et les montées d’Aurier dans son couloir. Remplacé par Deplagne (71e).

-  Martin (3,5)  : match trop discret du milieu de terrain. Tout comme ses coéquipiers, il a donné beaucoup d’énergie dans la récupération de balle, il a même été pris de crampes en fin de match. Son contrôle manqué à l’entrée de la surface aurait pu coûter cher à son équipe (38e).

-  Dabo (6)  : très physique dans les duels, combatif dans le milieu de terrain et dans sa surface de réparation, le natif de Marseille a effectué une copie correcte, endormant même Maxwell (53e). Il a apporté toute sa hargne et son envie à l’effectif de Rolland Courbis.

-  Boudebouz (4,5)  : l’ancien Sochalien a été très peu vu dans le match. Il a tenté certaines choses mais sans succès. L’international algérien a joué plus bas que d’habitude et a participé activement au pressing servant à gêner le jeu parisien. A écopé d’un carton jaune (54e).

-  Mounier (4,5) : offensivement, l’ancien Lyonnais a été le joueur de Montpellier le plus actif. Il a tenté une frappe, mais bien trop molle pour inquiéter Kevin Trapp (10e). Volontaire mais trop brouillon, il a gâché une importante occasion qui aurait pu donner l’avantage à son équipe (20e) et un centre complètement raté (51e) alors que Montpellier était en supériorité numérique dans la surface. S’il a souvent fait les mauvais choix, le gaucher a aussi effectué de très bonnes interventions.

-  Lasne (3) : transparent tout au long de la rencontre. Juste une frappe hors cadre a signalé (8e). Pas grand-chose donc à se mettre sous la dent pour l’ancien Ajaccien. Remplacé par Marveaux (68e) qui a tenté d’apporter sa qualité technique.

-  Bakar (4,5)  : très peu en vue en début de match, l’attaquant de Montpellier s’est illustré peu à peu. À l’image de son équipe, il s’est montré généreux dans l’effort. L’attaquant était proche de faire une passe décisive après un petit pont sur Maxwell sans résultat (52e). Il a aussi tenté une belle frappe enroulée mais trop peu puissante pour inquiéter Trapp (65e).

PSG :

- Trapp (7) : comme lors des trois premiers matches officiels de la saison, le gardien allemand n’a rien eu à faire du match. Il s’est contenté de relancer proprement ce qu’il a bien réalisé. Il sort de tout de même son premier arrêt décisif sous ses nouvelles couleurs à la 49e sur une tête de Bensabaini. Le score était alors encore vierge.

- Aurier (6,5) : il effectue un début de saison très prometteur. Encore dans les bons coups, l’Ivoirien n’a cessé d’apporter le surnombre de son côté. Pas toujours adroit dans le dernier geste, il a compensé par une activité étonnante. Vigilant en défense, sa vitesse a fait la différence et il sauve une balle de but (53e).

- Thiago Silva (7,5) : le Brésilien est dans une très grande forme en ce début de saison. Oublié par Dunga avec la Seleção, il ne semble pas affecté par la mauvaise nouvelle. Toujours bien placé, il a offert des interventions décisives devant Mounier (19e, 35e), Boudebouz (51e) et Camara (88e). Un match de taille patron.

- David Luiz (6,5) : comme son compère en défense centrale, il a rendu une bonne copie. S’il se met parfois en difficulté tout seul (8e), il compense par sa puissance et sa qualité technique. Face à lui, Bakar a eu du mal à exister. Auteur d’un coup-franc vicieux (6e) bien repoussé par Ligali.

- Maxwell (5,5) : le latéral brésilien a soufflé le chaud et le froid ce soir. Toujours aussi disponible sur son côté gauche, il a offert un festival technique (17e) et une passe décisive pour Matuidi (61e). Serein en défense pour débuter comme face à Dabo (42e), il a en revanche été mystifié par le même Dabo sur l’une des plus grosses occasions montpelliéraine (53e).

- Motta (4,5) : ça été compliqué ce soir à la Mosson pour lui. Il entame son match par une perte de balle très dangereuse (11e) dont Mounier n’a pas profité. Surtout, il a beaucoup marché durant les actions offensives comme défensives, de quoi interpeller et laisser un Boudebouz souvent libre. Mieux par la suite, il a livré quelques premières relances nécessaires à son équipe. Averti (74e).

- Matuidi (7,5) : voir ci-dessus

- Pastore (non-noté) : très à l’aise techniquement sur ses premières touches de balles, l’Argentin est rapidement sorti sur blessure (10e). Son remplaçant Rabiot (5) a eu du mal à rentrer dans le match à l’image de son premier duel perdu face à Martin (12e) ou d’un contrôle raté (16e). Il s’est rattrapé par la suite en interceptant quelques ballons chauds ou en tentant d’apporter le danger devant. Insuffisant néanmoins.

-  Lucas (5) : c’est souvent la même histoire avec lui. Capable de déborder toute une défense (25e), il lui manque encore le geste décisif. En bonne position, il enchaîne les mauvais centres (19e), les passes mal-assurées ou opte pour la moins bonne solution. Remplacé par l’enfant du MHSC Stambouli (82e) entré sous les applaudissements à l’inverse de la semaine passée au Parc des Princes.

- Lavezzi (4) : pour sa première titularisation de la saison, on retrouve el Pocho des saisons dernières. Très généreux, il est parvenu à lire le jeu en s’infiltrant entre les lignes. Il est en revanche toujours aussi maladroit lorsqu’il s’agit terminer une action (38e) et de jouer juste. Remplacé par Augustin (69e) qui a perdu son duel face à Ligali (80e).

- Cavani (3,5) : les semaines se suivent et se ressemblent pour l’Uruguayen. Comme face à Ajaccio, il s’est démené mais n’a pas trouvé le chemin des filets. Plus inquiétant encore, il n’a jamais été en position pour marquer. Il s’est seulement signalé par deux frappes frustrantes de loin (21e, 52e). Alors qu’Ibrahimovic lui a cédé sa place en pointe durant son absence, El Matador n’a rien montré et le Suédois devrait revenir le week end prochain.


Footmercato

Samedi 22 Août 2015 - 06:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter