Mort Bassirou Faye-Amadou Seydi adjoint du procureur de la République : "Si le tireur est de la police,...».

La mort de l’étudiant Bassirou Faye contenue de faire couler de l’ancre. Suite aux résultats de l’autopsie qui ont relevé « un traumatisme crânien avec hémorragie interne et externe par arme à feu », une expertise à contribution balistique de la France et du Canada est engagée.



Mort Bassirou Faye-Amadou Seydi adjoint du procureur de la République : "Si le tireur est de la police,...».
Ainsi hier l’adjoint du Procureur de la République, Amadou Seydi a fait face à la presse hier pour apporter certaines éclaircissements.  Ce dernier de justifier que si le corps du défunt n’a toujours pas été remis à ses proches, c’est qu’une expertise balistique avec la contribution de la France et du Canada est en cours. Ainsi c’est l’expertise qui permettra de déterminer les caractéristiques de la balle, le type d’arme, la trajectoire, l’angle et la distance de tir, renseigne M. Seydi. « Dès que les résultats de l’expertise nous seront communiqués et  que nous serons édifiés sur ces points, le corps sera livré » à-t-il ajouté. Avant de poursuivre que « Nous ne voulons pas nous précipiter pour le rendre et être obligés de faire une exhumation qui sera un traumatisme pour la famille ».  Et quoi qu’il en soit  selon M. Amadou Seydi le travail se fera avec sérieux et professionnalisme et en toute indépendance et toute les conséquences seront tirés pour que force reste à la loi.


Toutefois ce dernier informe que la DIC et les experts balistiques se rendront sur place pour les besoins de l’enquête et lance un appel à témoin et invite tous ceux qui savent quelque chose sur les faits à se rapprocher des enquêteurs de la DIC. Ainsi interrogé sur les délais pour les résultats balistiques, il a promis sans donner de date, qu’ils seront brefs. Ce dernier de rassurer que « l’enquête ira jusqu’au bout, les responsabilités seront situées et des mesures prises ». Avant de poursuivre que si le tireur est de la police, la loi s’appliquera dans toute sa rigueur parce que « nul n’est au-dessus de la loi ». 

Lamba Ka

Lundi 18 Août 2014 - 12:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter