Mort Bassirou Faye : Ce qui attend Tombong Oualy ?

Les choses se corsent contre le présumé « tueur » de Bassirou Faye. Après le Procureur de la République, sa tutelle réagit. Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, a signé hier l’ordre de poursuite contre Tombong Oualy.



Mort Bassirou Faye : Ce qui attend Tombong Oualy ?
Après la sortie du Procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye annonçant l’arrestation de Oualy Tombong dans le cadre du meurtre de feu Bassirou Faye, étudiant tué lors d’affrontements entre pensionnaires de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et forces de l’ordre le 14 août dernier, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, entre dans la danse.


La tutelle a signé pas plus tard qu’hier l’ordre de poursuite que lui demandait le Procureur de la République. Un ordre qui n’était toutefois pas nécessaire compte tenu du fait que, précise « libération », le présumé tireur n’était pas admis sur le théâtre des opérations, la procédure civile lui est donc applicable.  En effet, pas en service ce fameux jour, Tombong Oualy a dit aux enquêteurs, qu’il a voulu prêter main forte à ses collègues lorsqu’il a entendu parler des affrontements à la radio.


Le pire, c’est que le membre de la 43e promotion de la gendarmerie nationale démissionnaire à cause des rigueurs de la formation imposées aux élèves-gendarmes, fait dans la menace. Il ne compte pas tomber tout seul, prévient-il, de sa cellule. D'où il sera surveillé 24 heures sur 24, de peur qu'il ne soit "effacé". 

Ça promet. 


Vendredi 17 Octobre 2014 - 12:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter