Mort Chérif Ndao-le sapeur pompier vengé ? Le Doyen des juges sert sept inculpations et vise deux médecins

Du nouveau dans l’affaire Chérif Ndao, du nom du sapeur pompier décédé au cours du Certificat d’Aptitude Technique (CAT). Pas moins de sept (7) sapeurs pompiers ont été écroués hier pour actes de tortures ayant occasionné mort d’homme. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, le Doyen des juges a inculpé pour faux sur un acte médical, le Pr Gisèle Wato de l’hôpital Aristide Le Dantec qui avait conclu à une mort naturelle dans son rapport d’autopsie. Le Professeur mis en liberté provisoire, son assistant le Dr Thiam est aussi concerné.



C’est la famille du défunt sapeur pompier qui sera contente. Elle qui n’a de cesse de crier justice depuis décembre dernier. Selon elle, il s’agit bel et bien d’une mort violente. Le Doyen des juges, semble leur donner raison en raison de la fumeuse évolution du dossier hier. En effet, ça a chauffé hier au Camp Michel Legrand à Thiès où le Doyen des juges a placé sous mandat de dépôt l’adjudant Ndir, les caporaux en chef Ndoye et Thiaw qui servaient d’encadreurs aux élèves. Ce, pour actes de tortures ayant conduit à mort d’homme, livre « libération » qui cite par ailleurs des stagiaires sous les ordres de leur supérieur.


Dans la foulée, le Doyen des juges a aussi inculpé pour « faux sur un acte médical, le Pr Gisèle Wato de l’hôpital Aristide Le Dantec qui avait conclu, après autopsie, à une mort naturelle tout comme son assistant, le Docteur Thiam ». Néanmoins, ces deux derniers ont bénéficié de la liberté provisoire. Au moment où il faut s’attendre à d’autres rebondissements car les enquêtes se poursuivent. Le Doyen des juges poursuit toujours X comme le lui a demandé le parquet dans son réquisitoire introductif. 


Mercredi 6 Août 2014 - 11:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter