Mort colonel Mamadou Ndala: le RDPC s'incline sur un commandant dont le sang vient de couler sur le champs de bataille



Selon plusieurs sources, le colonel Mamadou Ndala, commandant de la Brigade Commando URR (Unité de réaction rapide), a été tué ce 2 janvier lors d'une embuscade tendue par des hommes armés apparemment identifiés dans le village de Ngadi, entre l’aéroport de Mavivi et Beni-ville dans le Nord-Kivu. D'aucuns ignorent que le colonel Mamadou Ndala a supervisé avec bravoure les opérations des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) contre les éléments du M23 qu'il a vaincus simultanément à Nyiragongo et à Rutshuru. La tentative de le relever de son commandement pour Kinshasa a échoué grâce à de vives protestations dans les rues de Goma où des jeunes avaient manifesté pour demander son maintien en fonction. Le colonel Mamadou Ndala devait conduire une opération contre des rebelles ougandais de l’Adf-Nalu.

Le Rassemblement pour le Développement et la Paix au Congo (RDPC) salue le courage d'un combattant dont le sang vient de couler sur le champ de bataille. Un combattant qui, en dépit du fait que l'ennemi n'est pas forcément en face mais s'active aussi dans les rangs des forces gouvernementales, s'est dévoué corps et âme pour que les Congolaises et les Congolais aspirent un jour à la paix. Paix à son âme ! Que la terre de nos ancêtres lui soit douce ! Que sa mémoire reste à jamais gravée aux côtés de celles de nos héros nationaux.

Le RDPC ose espérer que l'exemple du colonel Mamadou Ndala – ce vaillant combattant qui est tombé sur le champ d'honneur – sera suivi par des milliers des combattants congolais soucieux d'une implication réelle sur les champs de bataille en de la libération totale et de la pacification pour longtemps de l'antre national.

Gaspard-Hubert Lonsi Koko
Porte-parole du Rassemblement pour le Développement et la Paix au Congo (RDPC)


Vendredi 3 Janvier 2014 - 10:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter