Mort de Bassirou Faye : l'hommage touchant des étudiants à l'Ucad



La mort de l'étudiant Bassirou Faye reste toujours fraîche dans la mémoire du syndicat autonome de l'enseignement supérieur (Saes) et de ses camarades étudiants. Ce jeudi 21 août 2014, les acteurs du monde syndical ont organisé une séance de recueillement en la mémoire du défunt étudiant lors des affrontements entre les forces de l'ordre et les étudiants. Les étudiants ainsi que beaucoup d'acteurs du monde universitaire ont tenu à prendre part à cette manifestation. Entre autres participants nous pouvons noter le Cusems, Saems, l'union des syndicats et les parents d'élèves.C'est dans une atmosphère de silence de cimetière que la séance de recueillement a commencé.
Le départ s'est effectué devant les locaux de la faculté des sciences et techniques. C'est une foule compacte qui s'est ébranlée en direction du rectorat. Le recteur, le Pr Ibrahima Thioub a salué l'initiative avant d'ajouter : « Je mobiliserai mon énergie physique et mentale dans la concertation, dans la discussion franche et sincère, en relation avec les autorités publiques, en relation avec l'ensemble de la société pour que l'Université retrouve ses lettres de noblesse, son statut d'espace de paix, de déploiement de la pensée, de formation des jeunes générations pour que la relève soit assurée et mise au service du développement de notre pays ».

C'est à cet effet que le porte-parole du jour par ailleurs ancien secrétaire du Saes Mr Falilou Ndiaye embauche la même trompette. « Nous nous rassemblons pour rendre un hommage à l'étudiant Bassirou Faye, pour prier pour le repos de son âme et inviter la communauté universitaire aux recueillements, à la méditation afin que l'université puisse repartir d'un bon pas vers la conquête du savoir et de l'excellence », affirme le porte-parole du jour M. Fallilou Ndiaye.

Toutefois, le Saes condamne la présence des forces de l'ordre au sein de l'université. Il lance un appel à l'endroit de l'Etat pour le respect des franchises universitaires. C'est dans ce contexte que les étudiants ont réitéré leur souhait de voir le ministre Mary Teuw Niane soit limogé pour que justice soit rendue. La séance s'est terminée à la place où est tombé l'étudiant Bassirou FAYE, transformée par ses camarades en lieu de prière et de recueillements.



Jeudi 21 Août 2014 - 15:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter