Mort de Sampa Dramé : les deux gardes forestiers libérés faute de preuves

Le dénouement dans l’histoire de la mort de Sampa Dramé va sans doute susciter des remous du fait que les deux gardes forestiers indexés ont été libérés faute de preuves.



Mort de Sampa Dramé : les deux gardes forestiers libérés faute de preuves
Les charges qui pesaient sur les deux gardes forestiers, Mbaye Babacar Fall et Abdoulaye Diallo, ont été levées. En effet, ces deux personnes, poursuivies pour le meurtre de Sampa Dramé ont été acquittées ce mercredi par le tribunal des flagrants délits de Kolda,  faute de preuves.

Les faits qui leurs étaient reprochés se sont déroulés le 24 mars derniers. Les deux gardes forestiers avaient croisé sur l’axe Sandiniéri-Karantaba dans la région de Sédhiou,  Sampa Dramé, accompagné d’un autre individu, armés de fusils de chasse.

 Les deux gardes forestiers qui étaient à bord d’une moto ont alors pris la victime et son acolyte qui se sont enfuis en chasse avant de les rattraper alors qu’ils prenaient la direction du village de Bambandiong.

Sampa Dramé, qui avait alors été conduit à la brigade forestière de Karantaba où son état s’est aggravé, obligeant les gardes forestiers à les conduire au poste de santé où il a rendu l’âme.

Les éléments de la gendarmerie de Samine avertis, ont rallié les lieux pour constater le corps sans vie du sieur Dramé qui ne présentait aucun signe de brutalité.

N’empêche, les deux personnes incriminées ont été mis aux arrêts puis déférées au parquet de Kolda. Le juge les a relâchés suite au témoignage des parents de la victime qui ont reconnu n’avoir pas trouvé de traces de brutalité.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 6 Avril 2017 - 14:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter