Mort de deux journalistes occidentaux en Syrie

Deux journalistes, un reporter-photographe français et une Américaine ont été tués ce mercredi 22 février 2012, à Homs en Syrie. Ils ont trouvé la mort alors qu’ils se trouvaient dans le centre de presse du quartier de Baba Amr, un secteur pilonné quotidiennement depuis trois semaines.



Mort de deux journalistes occidentaux en Syrie
La mort de Rémi Ochlik, un reporter-photographe de 28 ans, a été confirmée par les autorités françaises. Rémi Ochlik a été tué avec sa consoeur américaine, Marie Colvin reporter au Sunday Times, alors qu'ils se trouvaient avec d'autres journalistes dans une maison abritant un centre de presse.

Un obus a frappé le bâtiment. Les deux journalistes ont été mortellement touchés par des roquettes, alors qu’ils tentaient de fuir. D'autres journalistes étrangers ont été blessés lors de cette attaque et notamment une jeune journaliste française de 31 ans, Edith Bouvier, également collaboratrice régulière de RFI, atteinte aux jambes.
Rémi Ochlik, lauréat du World Press Photo, était retourné en Syrie la fin de semaine dernière. Dans un courriel adressé mardi 21 février à un confrère, il décrivait la situation à Homs : « Incroyablement tendue et désespérée »...

Grand reporter, connue pour ses nombreux reportages en zones de guerre, Marie Colvin avait reçu le prix du meilleur correspondant à l'étranger pour l'année 2010 en Grande-Bretagne.
 
 
RFI


Jeudi 23 Février 2012 - 11:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter