Mort du mannequin Maty Mbodj : ses deux présumés fournisseurs en cocaïne risquent 3 ans de prison

Les présumés fournisseurs en cocaïne du mannequin Maty Mbodji, morte à la suite d’une overdose, risquent 3 ans de prison ferme. Jugés ce mardi, au tribunal de Grande instance de Dakar, Okéchukou Okoko et Uduko Ebubu, sont poursuivis pour offre et cession de drogue.



Le décès du célèbre mannequin Maty Mbodji est loin de connaitre son épilogue. Morte il y'a un (1) an et 9 mois, ses deux présumés fournisseurs ont fait face ce mardi, aux juges de la troisième Chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Dakar. Godewine Okéchukou Okoko et Uduko Ebubu, tous deux (2) originaires du Nigéria, ont été interpellés à la suite du décès tragique du mannequin.

 En effet, après ce décès, les éléments de la Sûreté urbaine qui avaient en charge le dossier ont appris que la défunte s’approvisionnait en drogue auprès de ressortissants nigérians. Lesquels sont établis à Nord-Foire (Dakar). C’est donc après une infiltration et une longue filature que les enquêteurs avaient fini par interpeller les présumés fournisseurs de la jeune femme.

Devant la barre, les mises en cause ont estimé qu’ils ne connaissaient pas le défunte. Toutefois, ils ont reconnu avoir été pris avec de la cocaïne mais précisent que la quantité qu’ils détenaient était destinée à leur consommation personnelle et non pour ravitailler une tierce personne.

L’avocat de la défense, Me Iba Mar Diop a demandé la disqualification des faits en détention en vue de l’usage personnel avant de solliciter une application bienveillante de la loi. L’affaire est mise en délibéré au 09 mai prochain.

Aminata Diouf

Mercredi 26 Avril 2017 - 11:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter