Mounir Mahjoubi, le plus jeune membre du gouvernement, est chargé du numérique

A 16 ans, Mounir Mahjoubi travaillait chez Club Internet, un des premiers fournisseurs d’accès au Web. Il a été encarté au PS avant de rejoindre En marche ! en janvier.



Mounir Mahjoubi, le plus jeune membre du gouvernement, est chargé du numérique
Depuis tout jeune, Mounir Mahjoubi baigne dans le numérique. Né le 1er mars 1984 dans le 12e arrondissement de Paris, le nouveau secrétaire d’Etat chargé du numérique ne tarde pas à prendre des responsabilités dans ce secteur. A 16 ans, l’adolescent travaille chez Club Internet, un des premiers fournisseurs d’accès au Web. Engagé politiquement, il se syndique à la CFDT.

Après des études de droit à la Sorbonne et de sciences politiques à Cambridge, celui qui a grandi dans une famille ouvrière découvre le monde entrepreneurial. En novembre 2010, il cofonde par exemple La Ruche qui dit oui, une plate-forme qui permet à des agriculteurs de vendre leurs produits via des circuits courts. Jusqu’en 2012, Mounir Mahjoubi travaille également pour la start-up internationale LeBridge, la filiale du groupe Havas BETC Digital, ainsi que pour son agence de communication Mounir & Simon (créée en 2009). En 2016, l’homme d’origine marocaine crée une dernière entreprise, baptisée French Bureau.
Du PS à En marche !

Un temps encarté au Parti socialiste, Mounir Mahjoubi s’implique en politique lors de la primaire du PS de 2011, avant de participer à la campagne présidentielle de François Hollande. Ce dernier le nommera en février 2016 président du Conseil national du numérique (CNNum). L’expérience tourne court puisque l’homme âgé aujourd’hui de 33 ans quitte le CNNum pour rejoindre En marche ! dès janvier 2017.
Responsable du numérique pour la campagne d’Emmanuel Macron, Mounir Mahjoubi ne tarit pas d’éloges sur son candidat : « Il est selon moi le seul capable de créer les conditions d’une véritable transformation de la France », avait-il expliqué en janvier dans un article paru sur le site Medium. Lors de la campagne, sa gestion des différentes cyberattaques dont a été victime le mouvement En marche ! sera saluée par la presse internationale. En mai, The New York Times publie un article qui souligne la bonne préparation du mouvement politique à ce genre de menaces.

Au micro de Franceinfo en début de semaine, Mounir Mahjoubi déclarait vouloir faire de « la cyberdéfense et la cybersécurité une priorité de notre sécurité nationale ». Devenu un membre de la garde rapprochée d’Emmanuel Macron, il a été investi comme candidat aux législatives dans la 16e circonscription de Paris (19e arrondissement), face au premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis.

Khadim FALL

Mercredi 17 Mai 2017 - 18:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter