Mourinho et Guardiola lancent le tant attendu derby Manchester United-Manchester City !

Choc des titans ce samedi après-midi en ouverture de la 4ème journée de Premier League. En effet, à 13h30 (11H30 heure de Dakar) sera donné le coup d'envoi d'une rencontre qui s'annonce exceptionnelle entre Manchester United et Manchester City. José Mourinho et Pep Guardiola plantent le décor.



Mourinho et Guardiola lancent le tant attendu derby Manchester United-Manchester City !
Ce samedi, à 11h30 mn (TU), les rues de Manchester seront à n’en pas douter désertes. Car toute l’attention sera portée sur Old Trafford, le Théâtre des Rêves accueillant le derby tant attendu entre United et City. Si ces parties sont généralement toujours engagées et disputées, cette rencontre revêt une importance toute particulière car les deux clubs ennemis apparaissent comme les favoris logiques dans la course au titre en Premier League cette saison. En effet, les deux Mancuniens se sont livrés à un mercato d’exception, et ont surtout su embaucher deux entraîneurs de renom, José Mourinho rejoignant les Red Devils quand Pep Guardiola s’engageait lui en faveur des Skyblues.

On le sait, les deux hommes ne s’apprécient pas franchement, et la rivalité née des duels qui les opposaient lorsqu’ils étaient à la tête du Real Madrid et du FC Barcelone a marqué les esprits. Mais en conférence de presse ce jour, les deux hommes ont tenu à calmer le jeu, à l’image d’un Guardiola se disant même admirateur du Special One : « Je l’ai déjà dit de nombreuses fois, j’ai énormément de respect pour Mourinho. J’essaie d’apprendre de tous mes pairs, et il en va de même pour lui. Cette rivalité, c’est surtout les médias qui l’ont créée, ce que je ne peux pas contrôler. La période Real Madrid-Barça n’a pas été simple pour nous deux, mais on s’est revu il y a quelques semaines à l’occasion du rendez-vous des managers de Premier League. On a longuement parlé avec Ronald Koeman et Tony Pulis. C’était correct, il n’y a rien à dire de plus. Et puis, s’il m’invite, j’accepterai de boire un verre de vin avec lui après le match », a-t-il lancé, relayé sur le site officiel de City.

Mourinho et Guardiola enterrent la hache de guerre

Du côté du technicien lusitanien, s’il n’a pas daigné parler outre mesure de son homologue catalan, Mourinho a tout de même tenu quelques propos élogieux à son égard : « Depuis que les nouveaux propriétaires sont arrivés, Manchester City est devenu une très bonne équipe. Ils ont eu de très bons entraîneurs et en ont un autre très bon désormais. Ils ont aussi eu beaucoup de très bons joueurs, et en ont encore aujourd’hui. Ils sont ce qu’ils sont, depuis que je suis revenu en Angleterre en 2013. Ils sont prétendants au titre et il faut les respecter en ce sens », a-t-il pour sa part affirmé, refusant de placer ce derby sous le signe de la rivalité des entraîneurs, pour mieux déplacer les débats sur le thème du terrain.

Car qui dit United et City dit joueurs d’exception sur le pré, et ce même si Sergio Agüero ne sera pas de la fête, suspendu par la FA. Mais si l’on en croit le coach portugais, cette absence pourrait faire les affaires... des Citizens : « Son absence modifie tout, ça devient plus difficile. Lorsqu’Agüero est là, on sait comment il va jouer. Personne n’en doute. Mais là il ne joue pas et City a un effectif très riche. Guardiola peut faire de nombreux choix différents. Par exemple, il peut lancer Iheanacho. Ou alors il peut mettre Sterling dans l’axe, ou par exemple, il peut jouer avec David Silva en faux numéro 9, entre les lignes. Ils ont tellement d’options que nous devons nous préparer petit à petit et ça rend tout plus difficile. Je sais que cela semble contradictoire, mais sans Agüero, c’est plus difficile », a-t-il osé préciser.

Pep Guardiola n’a lui pas autant de questions à se poser, et sait que ses défenseurs devront se coltiner l’inarrêtable Zlatan Ibrahimovic, déjà auteur de 3 buts en championnat. Un géant suédois que redoute le Catalan, même si les deux hommes ont entretenu des rapports houleux du temps où ils étaient au Barça : « J’ai énormément de respect pour tout ce qu’il a réalisé tout au long de sa carrière. Ce qu’il a fait, c’est vraiment exceptionnel. C’est l’un des meilleurs joueurs du monde. Il y a des joueurs qui ont besoin de temps pour s’adapter à un nouveau championnat, mais les grands joueurs n’ont pas besoin de ça », a-t-il déclaré, sous le charme du canonnier scandinave, avant de conclure : « Tout ce que je veux, c’est qu’on attaque, qu’on contrôle le match, que l’on concède peu de contres, mais surtout qu’on joue bien ». De quoi mettre l’eau à la bouche : que le spectacle commence !
 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 9 Septembre 2016 - 14:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter