Moussa Sy sur la situation au Pds: «C’est l’histoire de l’arroseur arrosé».

La situation qui prévaut à l’Assemblée nationale avec la reconnaissance du groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates, dirigé par Modou Diagne Fada, n’agrée pas Moussa Sy. Le maire des Parcelles Assainies, reconnaît, cependant que c’est «l’histoire de l’arroseur arrosé».



Moussa Sy sur la situation au Pds: «C’est l’histoire de l’arroseur arrosé».
La situation délétère qui prévaut à l’Assemblée nationale est à mettre dans le bilan du régime du Président Macky Sall. C’est l’avis de Moussa Sy, le maire des Parcelles Assainies qui se prononçait sur le bras de fer entre la frange du Parti démocratique sénégalais (Pds) dirigée par Aïda Mbodj, et celle favorable à Modou Diagne Fada : «la situation qui prévaut à l’Assemblée nationale est à mettre sur le bilan du régime actuel et de la coalition majoritaire. Mais ce que je déplore c’est de voir des jeunes de la génération «88 » au-devant de la scène». Et Moussa Sy de citer Modou Diagne Fada et Moustapha Diakhaté : «si j’ai une déception, c’est au niveau de Modou Diagne Fada et Moustapha Diakhaté, deux grands frères qui devaient refuser de jouer ce jeu », a-t-il fustigé sur les ondes de la Rfm.

Moussa Sy, par ailleurs ancien député à l’Assemblée nationale, est d’avis que la situation qui prévaut à l’hémicycle est une première au Sénégal, mais, «dans tous les cas, les Sénégalais adoptent un silence assourdissant et attendent les prochaines échéances électorales pour sanctionner», soutient-il.

L’édile des Parcelles Assainies reconnait, cependant que ce qu’il juge comme une immixtion du pouvoir dans les affaires de l’Assemblée n’est pas une première : «ce n’est pas la première fois qu’une telle situation se produit. Je peux même dire que c’est l’histoire de l’arroseur arrosé, puisque le Pds, pour qui j’ai siégé à deux reprises au sein de l’institution parlementaire, a eu à faire, pendant son magistère, de pareilles choses, même si ça n’avait pas cette ampleur».
 

Ousmane Demba Kane

Jeudi 29 Octobre 2015 - 13:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter