Moustapha Cissé LO flingue Wade et Idy

El pistoléro fait feu de tout bois. Vice-président de l'Assemblée nationale et coordonnateur du parti présidentiel, l'Alliance Pour la République (APR), Moustapha Cissé LO ne rate pas la manifestation politique qui s’est tenue lundi dans son fief, Mbacké pour se prononcer sur le retour annoncé mercredi du président sortant Abdoulaye Wade et d'apporter la réplique à Idrissa seck de retour ce dimanche au Sénégal après des mois d'absence.



Moustapha Cissé LO flingue Wade et Idy
Les sorties des responsables Apr), sur  le retour de l’ancien président de la république Abdoulaye  Wade ne cessent plus. Après celle de Hamath Suzanne Camara, coordonateur adjoint des enseignants républicains, c’est au tour de Moustapha Cissé Lô, responsable de l’Apr dans le département de Mbacké de monter au créneau. Selon Cissé Lô « tous les honneurs dû à son rang d’ancien président seront rendus à Wade ». Mais si ce dernier «  vient avec comme objectif de déstabiliser le pays, il le trouvera sur son chemin ».


Pour le vice président de l’Assemblée nationale, «  Abdoulaye Wade  est un sénégalais comme tout autre et il a le droit revenir dans son pays. Mais toute tentative de déstabiliser le pays de sa part sera réprimée sans aucune pitié ». Se voulant plus acerbe, le député se demande ce qu’un « vieil homme bientôt de 90 ans va fou…  dans un meeting  en appelant à la mobilisation à la place de l’obélisque où il devrait même avoir honte de retourner? ». Et de poursuivre : «  Macky Sall est cependant garant de la sécurité de ce pays et mettra  tous les moyens à la disposition des responsables de la sécurité pour barrer la route au Pds et Me Wade qui veut se trimballer dans les rues pour perturber la quiétude des sénégalais. Son projet est voué à l’échec ».


« Idy gagnerait à se taire »
Faisant une pierre deux coups, Cissé Lô n’a pas manqué l’occasion d’apporter la réplique à Idrissa Seck, lui aussi de retour au bercail depuis dimanche,  après une longue retraite en France et qui dès sa descente d’avions à commencer à envoyer des piques à l’endroit du régime en place. « Idrissa Seck est mal placé pour donner des leçons de vertu ou de bonne gouvernance à Macky Sall. Il devrait éclairer les sénégalais sur la gestion qui l’a conduit en prison et les 150.000 F CFA qu’il réclamait en tant que ministre du commerce dans les années 90, pour l’autorisation d’importation de véhicules ainsi que  sur le protocole de Rebeuss et les nombreux scandales fonciers notés à Thiès » martèle Cissé Lô dans les colonnes du journal "le populaire". 


Mardi 22 Avril 2014 - 11:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter