Moustapha Diakhaté-Sénégal Airlines : «l’Etat laisse en rade 163 employés pour des gens qui… »

Les travailleurs de la compagnie aérienne Sénégal Airlines ont choisi de démarrer une grève de la faim ce dimanche 4 septembre. Cette date est, selon le coordonnateur du collège des délégués de cette société, un symbole fort envoyé aux autorités et au Sénégalais.



Moustapha Diakhaté-Sénégal Airlines : «l’Etat laisse en rade 163 employés pour des gens qui… »
 «On avait un plan d’action que nous avions élaboré mais les autorités et les principaux actionnaires de Sénégal Airlines s’étaient empêtrées dans un mutisme et une indifférence totale. On a même fait un sit-in devant le ministère », a informé Moustapha Diakhaté.

Le coordonnateur du collège des délégués de la compagnie aérienne, qui considère que ces actions ont été sans résultat, de préciser : «Cet argent que nous demandons n’est pas l’argent de la société. Les revenus qui se trouvent au niveau de Sénégal Airlines sont mis à la disposition du personnel », affirme-t-il.

Sur le choix de ce dimanche où doit se tenir l’élection des hauts conseillers territoriaux, le syndicaliste déclare : «c’est juste pour montrer à l’opinion sénégalaise que l’Etat est en train de laisser 163 employés dans le désarroi total. Cela fait bientôt 5 mois qu’on parle du Hcct. Cela va engranger de l’argent»

Et de conclure : «Qu’est-ce qui est le plus important ? Est-ce que c’est nourrir des pères et mères de familles, ou des élections qui vont augmenter des revenus des gens qui en ont déjà. Parce que nous, cela va faire bientôt 5 mois que nous n’avons plus de revenus. Le personnel est lourdement endetté et certains sont délogés de leur maison».
 

Ousmane Demba Kane

Dimanche 4 Septembre 2016 - 10:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter