PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Moustapha Guèye : « Si les lutteurs ne veulent pas qu’on touche à leur argent, ils n’ont qu’à être professionnels »



Moustapha Guèye : « Si les lutteurs ne veulent pas qu’on touche à leur argent, ils n’ont qu’à être professionnels »
La guerre verbale persiste de fort belle manière dans l’arène sénégalaise. Les tiraillements et les prises de positions se multiplient et l’argent prélevé sur le reliquat des lutteurs en constitue la principale source. Sur le contentieux qui a dressé le président de l’Association des lutteurs en activité, Boy Kairé contre Alioune Sarr et le CNG de lutte, l’avis de l’ancien tigre de Fass semble nettement plus favorable au CNG qu’à ses camarades lutteurs. « Boy Kairé a le droit d’exprimer ses opinions, mais n’a pas été tendre  avec les dirigeants du CNG. Je ne suis pas contre la démarche mais je déplore  certains mots qui ont été utilisés », fustige Moustapha Guèye pour qui, « traiter les dirigeants du CNG de mafieux est quand même excessif ». Ex-président de l’Association des lutteurs en activité et actuel membre du CNG, Tapha Guèye sur l’argent ponctué sur les reliquats, argumente « le CNG ne rend pas compte publiquement. C’est vrai ! Mais c’est parce qu’il dépend du ministère. Il n’a de compte qu’à rendre à la tutelle et il le fait tous les ans ». Concernant la plainte des lutteurs, sur la lourdeur des sanctions financières, « si les lutteurs ne veulent pas qu’on touche à leur argent, ils n’ont qu’à être professionnels »,  tranche dans les colonnes du journal « L’observateur », l’ancien tigre de Fass qui défend que la structure dirigée par Alioune Sarr doit continuer à fonctionner parce qu’elle fait « du bon boulot ».


Samedi 22 Octobre 2011 - 12:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter