Mouvement politique des retraités: volée de bois vert contre Mamadou SY Mbengue qui se défend




Le Directeur général de l’Institution de Prévoyance Retraite du Sénégal (IPRES) a annoncé pour fin août, à Thiès, le lancement d’un mouvement politique qui devrait regrouper tous les retraités estimés à 500.000. Mamadou SY Mbengue met ainsi en place le «Mouvement pour l’émergence et le bien-être des séniors», avec, dit-il, la «bénédiction» de Macky Sall que le mouvement ambitionne de réélire à la présidentielle de 2019. «Après avoir bouclé une tournée dans les quatorze (14) régions du pays, j’ai eu l’idée de regrouper toutes ces forces vives du troisième âge autour d’une structure», sert-il.  

Ce qui n’est pas du goût de Sidya Ndiaye. Joint par «l’Observateur», le coordonnateur du Front Syndical Autonome (FSA) et secrétaire général de la Fédération Générale des Travailleurs du Sénégal (FGTS) dénonce «une confusion des rôles». «On est dans un pays de droit. Mais du point de vue de l’éthique, il faut éviter une certaine confusion des rôles. Il (Mamadou SY Mbengue) aurait pu se passer de cette confusion des rôles. Utiliser la misère des retraités à des fins politiques, c’est vilain. Cela n’arrange même pas le président Macky Sall. Il veut capitaliser quelque chose pour consolider sa position en tant que Directeur de l’IPRES. Il est en train de défendre son pain, il ne travaille même pas pour le président de la République. On ne peut tromper personne…», fulmine ce dernier.
 
Mame Birame Faye, président du collectif national des Associations des Retraités et des Personnes Agées, dit avoir «sursauté lorsqu’il a reçu l’information». Pis, selon lui, «vouloir enrôler toute une Institution à des fins politique, c’est pertinent et c’est peine perdue. C’est même gênant ». Et d’enfoncer le clou : «Parfois, les gens posent des actes sans réfléchir. C’est une décision personnelle qui ne saurait engager l’Institution. On n’acceptera pas qu’on utilise l’IPRES a quelque fin que ce soit autre que les objectifs visés par l’Institution». Pour ce dernier, «C’est inacceptable. On ne peut pas être placé à une certaine station et utiliser les moyens de cette institution à des fins politiques».

Se défendant, Mamadou SY Mbengue précise que «le mouvement ne vise pas seulement les retraités mais toutes les personnes du troisième âge». «Il s’agit bien d’un mouvement politique qui vise à regrouper les personnes du troisième âge, il ne s’agit pas seulement d’organiser les retraités de l’IPRES, c’est beaucoup plus large… ».
 
Assurant avoir «déjà reçu des correspondances des retraités de l’IPRES, en provenance de différentes régions, me demandant de les organiser pour soutenir le président Macky Sall», le maire de Tivaoune de lancer : «Je suis tout de même politique, militant et membre de l’APR (Alliance Pour la République, parti présidentiel) et à chaque fois que je verrai un créneau à exploiter pour mon leader, je le ferai…». 


Samedi 6 Août 2016 - 14:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter