Mozambique: la Renamo rejette par avance les résultats des élections

Le Mozambique s'installe dans l’incertitude politique. Hier, jeudi 16 octobre au soir, le principal parti d’opposition, la Renamo, a rejeté les résultats des élections présidentielle et législatives. Des élections qui se sont tenus mercredi 15 octobre. Il ne s’agit pour l’instant que de résultats très partiels. Mais la Renamo dénonce déjà des irrégularités.



Après à peine un quart des bulletins de vote dépouillés jeudi 16 octobre au soir, la Renamo a rejetté les résultats. Pour son porte-parole, Antonio Muchanga, il y a eu des tentatives de fraude et c’est son parti qui gagné les élections. Il a ajouté qu’il ne s’agissait pas de victoire ou de défaite, mais de transparence. Selon des chiffres encore très partiels, hier soir, Filipe Nyusi, candidat du Frelimo, le parti au pouvoir était en tête avec 63% des voix. La Renamo se place loin derrière avec un peu plus de 29% des voix. Le parti d’opposition n’a pas donné plus de détail sur les présumés incidents.
 

Accord de paix
La Renamo n’a accepté de participer aux élections que le mois dernier, après avoir signé un accord de paix mettant fin à deux ans d’hostilités avec le gouvernement. En début de semaine, son leader Afonso Dhlakama avait même exprimé l’espoir que pour la première fois les résultats seraient acceptables, propres et crédibles. L’opposition a obtenu que des représentants des trois partis politiques soit présents dans chacun des bureaux de votes. Ce qui devait minimiser les tentatives de fraudes. Mercredi, les observateurs de l'Union européenne (UE) ont même souligné le calme dans lequel le scrutin s’est déroulé, notant juste quelques irrégularités.
 

Aujourd’hui, c’est donc l’inquiétude qui règne dans la capitale, Maputo. Nombreux sont les Mozambicains qui se demandent comment va réagir la Renamo, et si, par exemple elle va reprendre les armes.


Rfi.fr

Vendredi 17 Octobre 2014 - 12:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter