Mozambique: violents incidents après l’annonce des résultats des municipales

Les résultats provisoires des élections municipales de ce mercredi 20 novembre confirment l'ancrage des deuxième et quatrième plus grandes villes du pays dans le giron de l'opposition. Le MDM, Mouvement démocratique du Mozambique, aurait réussi à conserver Beira et Quelimane. Mais dans cette dernière ville, des violences ont coûté la vie à trois personnes. La police, notamment, a tué un jeune.



Opération de vote lors des élections municipales au Mozambique, le 20 novembre 2013. REUTERS/Grant Lee Neuenburg
Opération de vote lors des élections municipales au Mozambique, le 20 novembre 2013. REUTERS/Grant Lee Neuenburg
Manuel de Araujo

maire de Quelimane

On a commencé à célébrer aujourd’hui dans les rues de la ville en convoi, la voiture avec la sono venait derrière nous : les hommes du gouverneur de la province ont tiré et atteint mortellement un musicien qui se trouvait en haut du camion, il a été tué sur le coup. Ça a été un acte d’une violence gratuite contre un jeune sans défense qui n’a provoqué personne."


Dépéche

Vendredi 22 Novembre 2013 - 10:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter